La deuxième phase de l’échange de prisonniers et des manifestations massives contre Netanyahu

by Pey Bahman Z
échange de prisonniers

SHAFAQNA – La deuxième phase de l’échange de prisonniers a eu lieu entre le régime sioniste et le Hamas, permettant la libération de 39 autres prisonniers palestiniens, alors que des manifestations massives ont eu lieu contre Netanyahu à Tel Aviv et à Jérusalem occupée.

Selon Al-Mayadeen, le ministère des Affaires étrangères du Qatar a déclaré que les obstacles à l’échange de prisonniers avaient été résolus lors de contacts avec les parties concernées, et que ce soir, 39 civils palestiniens ont été libérés des prisons israéliennes.

Auparavant, des responsables américains et sionistes avaient déclaré à CNN qu’un retard dans la libération des prisonniers à Gaza était dû à des désaccords mineurs concernant le volume de l’aide entrant à Gaza.

Ces responsables ont déclaré que le Hamas avait déclaré qu’avant le début du transfert des prisonniers, il attendait l’arrivée de plus de cargaisons à Gaza, et finalement, dans les dernières heures de samedi soir, le Hamas a annoncé que l’Égypte et le Qatar avaient contraint le régime occupant à respecter toutes les conditions de l’accord de cessez-le-feu.

L’agence de presse Reuters, citant des sources de sécurité égyptiennes, a annoncé que Le Caire avait reçu la liste de 13 prisonniers israéliens de la part du Hamas. Le ministère des Affaires étrangères allemand a également annoncé que quatre des prisonniers à libérer étaient ressortissants allemands.

Norhan Ibrahim Khader Awad, Shorouq Salah Ibrahim Duwait, Fadeh Nazeeh Kamel Hammadah, Israa Riyad Jameel Jaabis, Aisha Youssef Abdullah Al-Afghani de Jérusalem et Maisoun Musa Mahmoud Musa de Bethléem sont six prisonnières palestiniennes qui devaient être libérés samedi soir.

آزادی 39 اسیر فلسطینی و تظاهرات گسترده علیه نتانیاهو

Israa Jaabis, une prisonnière palestinienne de 39 ans, est l’une des prisonnières les plus connues, et les médias ont souvent parlé de la négligence médicale des responsables du régime sioniste à son égard en prison. Les forces d’occupation ont capturé Jaabis le 11 octobre 2015 alors qu’elle conduisait sa voiture sur une route adjacente à la colonie d’Al-Zaim, à l’est de Jérusalem. Les autorités d’occupation l’ont accusée de tentative d’attaque en voiture, et après un incendie à l’intérieur de sa voiture, elle a subi de graves brûlures sur tout son corps. Le régime sioniste s’opposait à lui prodiguer des soins médicaux pendant sa détention.

Vendredi soir, 39 femmes et enfants prisonniers palestiniens ont été libérés en échange de 13 prisonniers israéliens. Selon Majed al-Ansari, porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Qatar, 10 ressortissants thaïlandais et un ressortissant philippin qui se trouvaient parmi les prisonniers ont été libérés vendredi soir.

À lire aussi: Retour à la maison des déplacés de Khan Younès au sud de la bande de Gaza+ Photos

Médias israéliens :  Hamas a traité nos prisonniers de manière humaine

Les familles des prisonniers israéliens libérés ont souligné que leurs enfants n’avaient jamais été soumis à la torture, aux mauvais traitements ou aux abus pendant leur captivité par le Hamas.

Le site Web du régime sioniste a déclaré : Les familles des prisonniers ont déclaré que leurs proches n’avaient subi aucun mal depuis leur arrestation et que les forces du Hamas les avaient traités de manière humaine. Ils n’ont pas été confrontés aux récits horrifiants que nous avions imaginés.

Hamas : Israël n’a pas pu et ne pourra pas libérer ses prisonniers par la force

Osama Hamada, l’un des leaders du mouvement de résistance islamique palestinien (Hamas), a également souligné vendredi soir que le régime d’occupation n’était pas engagé à respecter toutes les conditions de cessez-le-feu, mettant ainsi en péril l’accord de cessez-le-feu.

آزادی 39 اسیر فلسطینی و تظاهرات گسترده علیه نتانیاهو

Hamada a déclaré que si la résistance noble du peuple palestinien n’existait pas, un cessez-le-feu humanitaire et un échange de prisonniers ne se seraient pas concrétisés, affirmant : Le régime d’occupation n’a pas réussi et ne réussira pas à forcer la libération des prisonniers, et en réalité, contraindre le régime d’occupation à libérer 150 femmes et enfants prisonniers était le fruit des actions héroïques des brigades Al-Qassam, la branche militaire du Hamas.

Hamada a déclaré que le traitement réservé aux prisonniers par la résistance diffère grandement du traitement réservé par les militaires d’occupation aux prisonniers palestiniens, ajoutant : Les brigades Al-Qassam achèveront leur réalisation, qui consiste à infliger une défaite à l’ennemi lors de la tempête d’Al-Aqsa.

Il a ajouté : Le slogan “Libérez nos prisonniers” exprime le soutien à la résistance, indiquant que notre peuple est pleinement engagé à défendre la résistance et ses idéaux.

Manifestations contre Netanyahu à Tel Aviv et Jérusalem occupée

Des milliers de résidents des territoires occupés ont organisé samedi soir des manifestations à Tel Aviv, exprimant leur soutien aux familles des prisonniers israéliens détenus par le Hamas et demandant au gouvernement de Netanyahu de parvenir à un accord pour la libération de tous les prisonniers.

آزادی 39 اسیر فلسطینی و تظاهرات گسترده علیه نتانیاهو

À Al-Qods occupée également, des milliers de personnes se sont rassemblées devant la résidence de Netanyahu, exigeant la libération immédiate des prisonniers israéliens à Gaza.

Source: IQNA

www.shafaqna.com

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.