PARTAGER
Benjamin Netanyahu, Israël, Cisjordanie, Donald Trump

SHAFAQNA – Le Muslim Post: Le Haut comité de planification de l’Autorité civile israélienne a donné son aval à la construction de ces logements lors de rencontres dimanche et lundi, a indiqué dans un communiqué l’ONG israélienne La Paix maintenant, qui suit de près ce dossier sensible.

Plus précisément, cette organisation a fait état de 1.150 projets approuvés pour la phase de dépôt et 786 pour la phase finale de validation, incluant 258 logements à Haresha, une colonie établie sur des « terres privées » palestiniennes qui font l’objet d’un contentieux.

Ces annonces interviennent alors que M. Netanyahu dirige un gouvernement intérimaire car en campagne en vue des élections législatives du 2 mars prochain.

« Bien qu’il n’ait pas de mandat clair, ce gouvernement agit comme si de rien n’était et continue de promouvoir la construction nocive et non nécessaire dans les territoires occupés », souligne dans un communiqué La paix maintenant, organisation hostile au développement des colonies.

Les colonies sont toutes illégales au regard du droit international, mais l’administration Trump a annoncé cet automne un changement de politique, jugeant désormais que pour Washington elles n’étaient pas illégales.

À lire aussi: Israël: Benjamin Netanyahu a demandé l’immunité au Parlement israélien

Cette décision avait été fustigée par les autorités palestiniennes, mais saluée par Benjamin Netanyahu qui a courtisé l’électorat des colonies pour tenter de remporter les élections d’avril et septembre n’ayant pas réussi à faire de vainqueur clair, d’où la troisième élection en moins d’un an, le 2 mars prochain.

La colonisation par Israël de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem-Est annexée s’est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967.

Plus de 600.000 colons israéliens sont installés sur ces territoires où vivent près de trois millions de Palestiniens.

La colonisation s’est accélérée ces dernières années sous l’impulsion du Premier ministre Netanyahu et de son allié à Washington, le président Donald Trump.

Ce dernier a infléchi sa politique régionale en faveur d’Israël, en reconnaissant Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu et en coupant des fonds destinés aux Palestiniens.

Selon les données compilées par La Paix maintenant, le nombre d’unités de logement approuvées dans les colonies depuis que Donald Trump est président des Etats-Unis, a presque doublé (+90%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here