Kenya: Décès d’un religieux chiite

by Pey Bahman Z
Kenya, Cheikh Abdullah Nasser

SHAFAQNA – IQNA: Le Cheikh Abdullah Nasser, éminent religieux chiite du Kenya, qui a joué un rôle important dans la propagation du chiisme dans ce pays, est décédé à l’âge de 90 ans.

Le Cheikh Abdullah Nasser, né en 1932 à Mombasa, était un grand penseur et a participé à la rédaction de nombreux livres religieux qui ont contribué à la conversion à l’islam et à l’école des Ahl-ul-bayt (as), de nombreuses personnes en Afrique orientale et centrale.

Abdullah Nasser, qui s’est converti au chiisme en 1975, a été victimes des menaces des wahhabites et leurs affiliés en Arabie saoudite, qui ont mené de nombreuses activités contre lui et ont tenté de le détourner de sa voie par des pots de vin et des menaces.

Dans une interview sur la raison de sa conversion au chiisme, il a déclaré : « Je me suis familiarisé avec les vertus de l’Emir des croyants, l’Imam Ali (as), et peu à peu j’ai compris qu’Ali ibn Abi Talib (as) était le meilleur musulman après le Messager de Dieu. J’ai lu le livre d’Al-Ghadir de l’Allameh Amini et dès le début, j’ai réalisé la légitimité du chiisme. Puis je suis allé à la mosquée chiite, j’ai lu beaucoup de livres et finalement je suis devenu chiite ».

À lire aussi: ”De nombreuses organisations internationales de défense des droits de l’homme sont restées silencieuses à propos de Sheikh Zakzaki”: Entretien avec un savant chiite en Afrique

Cheikh Abdullah Nasser a joué un rôle très important dans l’augmentation du nombre des chiites au Kenya et dans d’autres pays voisins, en écrivant des livres et des brochures sur le chiisme.

Au cours des deux dernières décennies, cet éminent savant, avec sa vaste connaissance de l’histoire de l’Islam et des principes du chiisme, a débattu avec des religieux wahhabites à plusieurs occasions.

Les conférences du Cheikh Abdullahi Nasser, sous forme de cassettes audio et vidéo, sont distribuées notamment dans les régions de l’océan Indien et en Tanzanie, et ont également contribué à des conversions à l’école des Ahl al-Bayt (AS).

Son livre « Shia and Taqiyya » en swahili, est une réponse à un livre publié il y a quarante ans, par Moheb al-Din Khatib intitulé “Al-Khatut al-Ariza” en arabe, et il y a 10 ans, en swahili, qui avaient créé des doutes et des ambiguïtés dans l’esprit des musulmans en Afrique. Dans ce livre, il explique le concept de la Taqiyya du point de vue chiite.

You may also like

Leave a Comment