PARTAGER
Jérusalem ,Eglise catholique d'Al-Quds, colons juifs

SHAFAQNA – Palinfo: Des sources locales ont rapporté que des colons ont mis le feu à l’entrée du monastère de l’église et se sont enfuis, avant que le prêtre de l’église ne puisse l’éteindre.

Le Conseil des chefs d’Églises catholiques de Terre Sainte a condamné l’attaque des colons à l’entrée de l’Église catholique de Jérusalem.

Le conseil a déclaré dans un communiqué qu’ « il s’agit de la quatrième attaque visant le même monastère en un mois », et considère les juifs ultra-orthodoxes comme de possibles agresseurs.

Il a ajouté: « Nous, les Églises catholiques, nous unissons aux Églises orthodoxes et à toutes les autres Églises de Jérusalem, et nous condamnons fermement ces actes de sabotage qui non seulement nuisent à la vie des chrétiens, mais aussi à beaucoup de ceux qui croient encore au dialogue et au respect mutuel ».

Il a souligné que «ces actions contredisent l’esprit de coexistence pacifique entre les différentes religions de la ville».

Le conseil a souligné que «toutes les autorités politiques et religieuses de la ville doivent s’unir pour condamner ces actes, qui se sont répétés ces derniers mois à Jérusalem».

Il a déclaré: “Pour cette raison, nous demandons aux autorités de sécurité israéliennes d’enquêter sérieusement sur ces incidents et de traduire les auteurs en justice.”

À lire aussi: La Jordanie condamne la poursuite des violations israéliennes contre la mosquée Al-Aqsa

“Ces actions et leurs motifs prouvent une fois de plus qu’il est nécessaire et urgent de travailler pour que toutes les institutions éducatives du pays éduquent leurs élèves à la tolérance et au respect des autres religions, races et peuples”, a-t-il ajouté.

L’Organisation islamique chrétienne pour le soutien de Jérusalem et des lieux saints a condamné l’assaut des colons contre l’Église catholique dans la ville occupée de Jérusalem.

Dans un communiqué de presse, la commission a promis que de tels actes de sabotage nuisent non seulement à la vie des chrétiens, mais aussi à beaucoup de ceux qui croient encore au dialogue et au respect mutuel, et que ces actes contredisent l’esprit de coexistence pacifique entre les différentes sections religieuses dans la ville.

Il a exigé une condamnation de ces actes, qui se sont répétés ces derniers mois à Jérusalem, que ces attaques fassent l’objet d’enquêtes sérieuses et que leurs auteurs soient traduits en justice.

Le monastère de l’Église est situé à proximité d’une communauté israélienne dans la zone de séparation entre Jérusalem-Est et Jérusalem-Ouest.

Les colons mènent des attaques contre les propriétés palestiniennes et les lieux saints musulmans et chrétiens à Jérusalem, en Cisjordanie et à l’intérieur palestinien sous le slogan «le prix à payer».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here