PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : « Je n’ai pas l’intention de laisser les membres du Hamas détenus dans nos prisons profiter des matches du Mondial tant que nous avons des Israéliens otages et des corps de soldats dans la bande de Gaza. » Les 6 500 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes, selon les statistiques du Club des prisonniers palestinien, pourraient bien être privés de Coupe du Monde de football.

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, compte en effet punir les prisonniers palestiniens de matches en raison du refus du Hamas de livrer à Israël deux civils encore entre ses mains ainsi que les dépouilles de deux soldats tués en 2014 pendant la guerre de Gaza.

À lire aussi: Le football, deuxième religion du Moyen-Orient

Sauf que, actuellement, le règlement pénitentiaire donne à tous les détenus des droits, parmi lesquels celui de pouvoir regarder la télévision. Mais Gilad Erdan aimerait faire modifier ce règlement. Et il veut aller vite : la Coupe du Monde de football débutera le 14 juin et le ministre espère bien empêcher les prisonniers de vivre la grand-messe du ballon rond. Il explique, sans rire : « Ceux qui ont choisi de se mettre en marge de la famille des nations en soutenant le terrorisme ne peuvent pas profiter d’une compétition sportive réunissant les peuples. »

Ni la Palestine, éliminée après avoir terminé troisième de son groupe derrière l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis, ni Israël, qui était dans le groupe de l’Espagne, ne sont qualifiés pour ce Mondial qui se déroulera en Russie. Mais cette décision participerait à la détérioration des conditions de détention des prisonniers palestiniens. Enfermés dans des établissements situés en dehors des territoires occupés, où les autorités israéliennes agissent en totale violation du droit international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here