PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Le 9 avril prochain, les électeurs israéliens se rendront dans les bureaux de vote. Ils ne s’y attendait pas forcément, mais l’annonce du Premier ministre a changé la donne : Netanyahu a en effet convoqué des élections anticipées. Une bonne façon de prendre un pas d’avance sur la justice — Netanyahu est régulièrement inquiété dans une affaire de corruption — ou sur Donald Trump, qui va exposer son plan de paix l’an prochain.

En prenant plus de six mois d’avance, le Premier ministre fait plaisir à toutes les sensibilités de sa coalition. Un accord a été passé pour anticiper les élections alors que plusieurs événements politiques, comme la démission de son poste de ministre de la défense d’Avigdor Lieberman, ont fragilisé le gouvernement.

À lire aussi : La tension monte entre Netanyahu et Erdogan… sur les réseaux sociaux

Dès aujourd’hui, c’est donc une campagne électorale qui commence : Avigdor Lieberman prônait l’annulation du cessez-le-feu avec le Hamas dans la bande de Gaza. Le Premier ministre devra défendre son point de vue, opposé à celui de Lieberman. Il devra ainsi tenter d’imposer ses choix auprès de l’électorat d’extrême droite. Seule solution, pour lui, pour sauver sa peau alors qu’il fait l’objet de trois enquêtes pour corruption.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here