PARTAGER
Qom, Iran, Etats-Unis, Ayatollah Khamenei

SHAFAQNA – Iqna: 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur de l’univers, et paix et salutations à notre Maître et Prophète, Ab-al-Qassem Al-Mustafa Muhammad, et à sa Lignée immaculée, pure, élue, infaillible et intègre, en particulier celui qui représente le trésor d’Allah sur terre, et que Dieu maudisse tous leurs ennemis !

Soyez les bienvenus, chers frères, chères sœurs, honorables habitants de Qom et estimés érudits du grand centre islamique de Qom. Votre réunion, votre visite et cette journée ont été une source d’espoir, d’enthousiasme, de dynamisme et de conseils, tout au long de ces années. Le 19 Dey (9 janvier) n’est pas seulement l’occasion d’honorer, de respecter et de louer le peuple de Qom, mais aussi à mon avis, de louer le peuple et la jeunesse de Qom qui ont lancé ce grand mouvement et qui ont créé ce tournant historique inoubliable. Cela ne fait aucun doute. Qom est la source bouillonnante et la source de la mer agitée de la Révolution, ce qui n’est pas une tâche mineure. Qom est la ville de la Révolution. Elle est le centre et la mère de la Révolution.

Bien sûr – permettez-moi de le dire entre parenthèses – il y a des gens qui veulent changer l’atmosphère révolutionnaire de Qom et saper son esprit révolutionnaire et religieux. Certains efforts sont déployés dans ce sens. Nous ne devons pas ignorer les ruses de l’ennemi dans tous les domaines et dans toutes les dimensions. L’ennemi complote dans le domaine économique, mais nous ne devons pas non plus ignorer ses complots dans le domaine de la culture. Ils travaillent de manière assidue et ont des programmes. Ils envoient des agents et c’est un point qui devrait retenir l’attention. Les grandes personnalités et la jeunesse de Qom ne doivent pas permettre à des mains perfides d’empêcher Qom de rester le centre de la révolution et de saper ces concepts et ces valeurs. En tout cas, Qom est la source et le centre islamique de Qom est le soutien spirituel du mouvement qui a changé et éveillé le monde, et qui continue de fonctionner alors que nous ne sommes encore qu’au début du chemin.

Ainsi, le 19 Dey est un jour propice pour louer et honorer les habitants de Qom, mais ce n’est pas le seul but de cette journée. Le 19 Dey contient certaines leçons pour nous actuellement. Je voudrais aborder une brève partie de ce qui peut être étudié et examiné concernant ce mouvement. Les jeunes doivent y prêter attention. En particulier, ce sont nos jeunes qui doivent prêter attention à ces vérités parce qu’ils sont chargés des tâches et que l’avenir leur appartient.

À lire aussi : Ayatollah Khamenei: «L’islam est le héros de la justice et de la liberté alors que les puissances dominantes s’opposent à la liberté et à la justice»

Le 31 décembre 1977, le président des États-Unis est venu à Téhéran et a prononcé un discours sur Mohammad Reza (le chah d’Iran), le louant somptueusement et faussement. Dans ce discours, il a déclaré que l’Iran était une « île de stabilité ». Qu’est-ce que cela voulait dire ? Cela signifiait que les États-Unis étaient rassurés à propos de cet Iran dépendant et de ses responsables serviles. Cela signifiait que les États-Unis profitaient de cette stabilité. Cela s’est passé le 10 Dey (31 décembre 1977) et moins de 10 jours plus tard, les événements de Qom se sont produits. Les habitants de Qom ont déclenché un soulèvement général le 19 Dey (9 janvier 1978), contre ce régime oppressif, dépendant et corrompu. Voilà le système de calcul des États-Unis et de l’Occident. Les Occidentaux et les Américains eux-mêmes, sont fiers de leur puissance de calcul et d’analyse. Ils sont fiers de leur perspicacité. Dans notre pays aussi, certains occidentalisés vantent le pouvoir de calcul des États-Unis et répètent les commentaires et les opinions américaines, et par exemple ce que disent certains scientifiques américains et tel ou tel centre de recherches américain.

Qom a déclenché un soulèvement et plus tard, Tabriz a fait de même. Après cela, un grand mouvement a commencé et ce qui a suivi a été la tempête de la Révolution islamique qui a contribué à la destruction du régime inféodé et servile des Pahlavis [le public scande « Mort à l’Amérique »]. S’il vous plaît, soyez patients, vous avez raison : « Mort à l’Amérique ». Voilà ce qu’ont produit ce pouvoir de calcul et cette capacité de calcul jusqu’à aujourd’hui. Récemment, lors d’une rencontre avec un groupe de voyous et de terroristes dans un pays voisin, un responsable américain a déclaré qu’il espérait et souhaitait fêter le Noël de 2019 à Téhéran. Le Noël de 2019 a eu lieu il y a quelques jours. Voilà leur pouvoir de calcul. Ils sont tous pareils. Leurs calculs exigent qu’ils aient de tels espoirs, comme ceux auxquels aspirait Saddam Hussein qui espérait occuper l’Iran en une semaine – et celui auxquels aspiraient leurs autres mercenaires qui voulaient aller de Kermânchâh à Téhéran en trois jours. Ce sont leurs calculs ! Voilà le pouvoir de calcul de l’ennemi. Certains politiciens américains simulent la folie. Bien entendu, je ne les crois pas, mais néanmoins ce sont des gens qui manquent vraiment d’intelligence !

Le soulèvement des habitants de Qom a révélé l’opposition de deux systèmes de calcul, de deux systèmes idéologiques et de deux modèles analytiques. L’un était le système idéologique déviant de la démocratie libérale occidentale embourbée – et l’autre, le système idéologique du monothéisme islamique. Ce soulèvement a montré l’opposition entre deux systèmes de prévision et de calcul. En ce qui concerne les États-Unis, il considérait l’Iran sous cet angle, comme le Sénat américain qui a imposé des sanctions à l’Iran aux premiers mois après la victoire de la Révolution, espérant que l’Iran et la Révolution islamique disparaitraient dans cinq ou six mois. Leurs prévisions sont de cette nature ! Concernant le gouvernement islamique, notre magnanime Imam [Khomeiny] a dit qu’il pouvait entendre le son des os du marxisme écrasés et brisés, et un ou deux ans plus tard, le monde entier l’a entendu. L’Occident était confronté à un tel phénomène. D’un côté, se trouve un front équipé de toutes sortes d’instruments hallucinants et matérialistes – militaires, politiques, monétaires et autres – et de l’autre côté, se trouve un nouveau pouvoir idéologique et civilisationnel, motivé, enthousiaste et perspicace, qui sait ce qu’il veut et doit faire, et où il veut aller. Ces deux parties sont face à face.

L’hostilité du front arrogant de l’Occident et des États-Unis envers ce phénomène émergent et en progrès, est naturelle. Il ne faut pas s’en étonner. À mon avis, certains font semblant de ne pas comprendre ou ne comprennent peut-être pas quand ils demandent pourquoi nous avons fait tel commentaire « qui a provoqué l’inimitié des États-Unis envers vous ». Ils pensent que l’hostilité des États-Unis vient de telle déclaration de l’Imam ou d’un autre responsable qui a dit du mal des États-Unis. Ce n’est pas le cas. La réalité est différente. La question est bien plus importante. Cela fait 40 ans maintenant que cette jeune puissance progresse, grandit de jour en jour et devient de jour en jour, plus puissante. Ils le constatent de leurs propres yeux. Avec l’émergence de ce pouvoir – ce pouvoir spirituel, nouvellement émergé, diligent et motivé – et avec l’émergence de ce phénomène étonnant et spirituel, jadis inconnu dans le monde, le pouvoir superficiel de l’arrogance s’est fissuré. Au cours des 40 dernières années, cette fissure est devenue de plus en plus profonde. Le gouvernement le plus riche du monde est le gouvernement le plus endetté et le plus mal en point dans le monde. Est-ce que ce sont des points minimes ? Ce sont les points sur lesquels nos jeunes devraient se concentrer. Le problème n’est pas les déclarations verbales de tel ou tel responsable, mais la question des identités, des mouvements, des idéaux et des perspectives d’avenir.

Bien entendu, ils ont été durement frappés quand l’Iran – une bouchée facile pour eux – leur a été arraché. L’Iran n’est pas un pays isolé comme les pays d’Afrique ou d’Amérique latine. L’Iran occupe une position géographique importante dans le monde, et constitue un centre très important. En Asie occidentale, aucune zone géographique n’est aussi importante que l’Iran. Rares sont les pays qui possèdent autant de richesses matérielles et autant de capacités diverses que l’Iran. Ils le reconnaissent eux-mêmes. Récemment, une organisation occidentale qui voulait dire du mal de cette humble personne que je suis, a reconnu que l’Iran était le cinquième pays le plus riche du monde. Cette déclaration est correcte. Nos capacités sont importantes. Ils ont perdu cette bouchée délicieuse et moelleuse. C’est la première raison pour laquelle ils sont en colère et bien entendu, cette colère continue de faire rage.

Cependant, la question principale est la question de la confrontation entre deux mouvements, entre la vérité et le mensonge : « La vérité est arrivée et le mensonge ne crée rien de nouveau ni ne restitue rien » [Coran, 34: 49]. Notre cher lecteur a récité ce verset au début de la réunion. Lorsque la vérité apparaît, le mensonge tremble naturellement. Ils sont arrogants et colonialistes. Ils vivent et se nourrissent du sang des nations. Maintenant, voilà qu’un pouvoir est apparu qui s’oppose à cette oppression et lui fait face. Il ne leur cède pas et fait de son mieux pour transmettre son message aux autres nations. Il a réussi à le faire jusqu’à aujourd’hui. Nous avons eu beaucoup de réussites au cours des 40 dernières années. Quel pays dans le monde, disait « Mort à l’Amérique ». C’était sans précédent. Le grand mouvement de la nation iranienne les intimide. Il intimide les puissances matérialistes, oppressives et menaçantes, et les compagnies internationales qui sucent le sang des nations. Ils voient maintenant qu’ils sont au bout du chemin. Les failles spirituelles dans les civilisations, ne se manifestent pas très rapidement. L’Occident a lancé un mouvement – un mouvement industriel – qui a permis à la science et aux richesses de se développer. Il a occupé le monde et fait un grand vacarme, mais le fossé principal – le fossé spirituel à l’intérieur – le ronge comme des termites. Il ne se manifeste pas très tôt. Parfois, cela demande plusieurs siècles. Mais maintenant, il se manifeste et montre ce qu’il peut faire. Regardez l’Europe. Les États-Unis, l’Europe et les pays qui les suivent sont confrontés à cette situation de différentes manières. Dans ces circonstances et dans un tel monde, l’islam, la démocratie islamique, le mouvement islamique et la civilisation islamique se développent de jour en jour, grâce aux ressources actuelles et aux outils qui existent dans le monde. C’est naturellement intimidant et effrayant pour eux. C’est pourquoi ils nous sont hostiles.

Ayatollah Khamenei : Nécessité de continuer le mouvement scientifique de l’Iran qui est débuté il y a 20 ans

Il y a deux points ici à noter. L’un est la raison de cette inimitié. Nous ne devons pas faire preuve de négligence et adopter une approche négligente. Les raisons de leur inimitié sont la nature et la vérité de ce grand mouvement. C’est la raison de leur inimitié. Les raisons de leur inimitié sont le courage, l’abnégation et la loyauté de la nation iranienne. Ce sont les raisons de leur inimitié. Ils manifestent cette inimitié parce que la République islamique adhère aux principes fondamentaux de la Révolution et que cet engagement se poursuit jusqu’à aujourd’hui. Ce sont les raisons pour lesquelles ils manifestent cette inimitié. La raison est que la République islamique est une civilisation en pleine croissance et en plein essor. Si, par la grâce et la faveur d’Allah, elle parvient à produire les résultats souhaités, l’oppression, l’arrogance et le colonialisme des gouvernements occidentaux devront fermer leurs portes. Ce sont les raisons de leur inimitié.

Les peuples ne sont pas opposés à l’Iran. Les peuples occidentaux ne sont pas non plus opposés à l’Iran. Il se peut qu’ils (les ennemis) organisent des propagandes pour propager la peur de l’Iran et de l’islam. Ils cherchent à propager l’islamophobie dans certains endroits et la phobie de l’Iran et du chiisme dans d’autres endroits. Ils peuvent faire ces choses mais quand la vérité deviendra claire pour les peuples, non seulement ils ne manifesteront pas d’inimitié envers la République islamique, mais ils l’accepteront et l’appuieront. Ce sont les puissances oppressives et les « pharaons du monde » qui manifestent leur inimitié. Cette inimitié est semblable à celle que le Pharaon a ressentie envers Moïse (as). Il savait que Moïse avait raison. Il le savait. Le Coran précise que le pharaon savait que Moïse avait raison, mais il manifestait malgré tout, cette inimitié envers lui. Allah le Très-Haut dit à Moïse : « Ne crains pas, Je suis avec vous. J’entends et vois tout » [Coran, 20:46]. Dieu a dit : « Je suis avec vous, commencez votre mouvement et poursuivez-le ». Le pharaon détenait le pouvoir et la monarchie. Il était intimidant et effrayant, mais Dieu leur a dit qu’ils devraient accomplir leur travail : « Je suis avec vous. J’entends et vois tout. » Le même message est adressé aujourd’hui au peuple iranien. C’est la raison de leur inimitié.

Le deuxième point est le résultat de cette inimitié.  Le résultat est que celui qui a le soutien de Dieu va gagner parce que le pouvoir appartient à Dieu. Soyons avec Dieu et mettons-nous en marche, la victoire définitive sera certaine. Cela ne fait aucun doute. Parfois, nous avons fait preuve de négligence et nous n’avons pas remporté la victoire. Ceci est dû à notre négligence et à nos piètres performances. Si nous agissons correctement – nos responsables d’une certaine manière et les gens d’une certaine manière – et si le mouvement est un mouvement correct, alors Allah, le Très-Haut, nous aidera sans aucun doute : « Dieu aidera certainement ceux qui aident Sa cause » [Coran, 22 : 40].

40 ans se sont passés. 40 ans n’est pas une longue période. Dans la vie des civilisations, le 40ème anniversaire marque le début de la croissance et du mouvement intellectuel. La quarantième année ne représente pas la vieillesse mais plutôt une période d’épanouissement qui continuera à prévaloir, si Dieu le veut. Nous sommes témoins des raisons de cet épanouissement. Aujourd’hui, la foi religieuse est heureusement à un bon niveau dans notre pays. La détermination est aussi à un bon niveau parmi notre peuple. La présence et la préparation du peuple sont à un bon niveau. Les jeunes croyants et déterminés, ne sont pas peu nombreux. Ils sont nombreux au contraire. Je les connais bien. Bien entendu, je ne les connais pas tous, mais il y a des milliers de jeunes dans différents coins du pays, qui exercent des tâches profondes et ont des activités intellectuelles. Ce sont de jeunes scientifiques à la ferme détermination, qui construisent et produisent, innovent et créent dans tout le pays. Ce sont eux qui vont construire l’avenir. Ils ont une bonne et forte foi. Ils font confiance à Dieu et s’appuient sur Dieu, et ils ont beaucoup d’espoir en l’avenir. De tels jeunes existent parmi le peuple et ils ne sont pas peu nombreux. J’ai dit qu’il y en avait des milliers, mais ce n’est que ce que je connais. Il y en a des dizaines de milliers. Ils sont nombreux. Nos jeunes sont préparés et jouissent d’une grande perspicacité. Les bases de tout cela sont la faveur et la grâce de Dieu. Si Allah, le Très-Haut, ne voulait pas que cela avance, Il n’aurait pas préparé le terrain. Une fois – malheureusement, je ne me souviens pas des détails – notre magnanime imam [Khomeiny] voulait une explication concernant une tâche qui n’avait pas été effectuée correctement. Il a dit qu’Allah le Très-Haut, voulait que cela soit fait : « Lorsque la volonté de Dieu décrète quelque chose, les instruments nécessaires sont préparés » [En arabe]. Lorsque les exigences préalables existent, cela signifie qu’Allah, le Très-Haut, veut que cela arrive. Les exigences sont la révolution et l’instauration de la République islamique et du gouvernement islamique. Ce sont les exigences préalables à la création d’une civilisation islamique digne de cette époque et de ce siècle. Ce sont les conditions qu’Allah le Très-Haut, a préparées. Nous devons atteindre ce point et par la faveur d’Allah, nous y parviendrons.

J’ai deux conseils à faire aux responsables et aux dirigeants, et à notre cher peuple. Je voudrais dire aux représentants du gouvernement que vous devez tout d’abord, apprécier la valeur de votre position. Le fait que vous assumiez telle ou telle responsabilité est une grande bénédiction que Dieu vous a accordée. Avoir une responsabilité et travailler pour de tels objectifs, un tel peuple et un tel pays, sont de grandes bénédictions que Dieu nous a accordées. Il faut apprécier la valeur de cette bénédiction et en être reconnaissant. Deuxièmement, il faut répondre aux exigences de cette grande bénédiction et veiller à ne pas se laisser orienter vers les comportements répréhensibles, vers le gaspillage et le goût du luxe qui étaient communs chez les responsables taghutis (de l’ancien régime). C’est le devoir de notre gouvernement. Le chemin est le chemin de l’Islam et du gouvernement islamique. Bien entendu, nous ne sommes pas capables d’agir comme l’Emir des croyants (as) mais nous pouvons le considérer comme un chemin dans lequel nous pouvons avancer. Nous devons avancer dans ce chemin.

Le devoir suivant est le devoir de courage et de raison. C’est un autre devoir des responsables qui doivent être courageux et ne pas reculer devant les cris et les remontrances des autres. Ils ne doivent pas passer à côté de ce qui est correct et nécessaire, face aux déclarations insensées des gouvernements américain, européens et autres. Vous connaissez l’absurdité de leurs déclarations. Ils parlent parfois de façon insensée. Pour se moquer de nous dans le monde, un responsable américain a déclaré que l’Iran devait apprendre les droits de l’homme « en suivant l’exemple de l’Arabie saoudite » ! Que peut-on dire à une telle personne ? Pouvons-nous lui donner un autre nom que celui d’un clown ? [L’auditoire rit] ? Pouvons-nous leur donner un autre nom ? Les menaces, les promesses, les déclarations et les signatures de ces personnes n’ont aucune valeur. Nous ne devons pas faire attention à eux. Nous devons suivre le bon chemin de manière courageuse et raisonnable. Nous ne devons pas agir en fonction de nos sentiments. Un pays ne se gère pas avec des sentiments. Les sentiments sont bien sûr nécessaires, mais ils doivent être contrôlés par la raison. Nous devons choisir la voie de manière raisonnable et avancer avec motivation et sentiments.

Nos responsables doivent porter une attention particulière à la valeur des capacités domestiques et à leur identification. Si nous ne les connaissons pas, beaucoup de ces capacités resteront inexploitées, comme cela a été le cas malheureusement. Nous ne connaissons pas bien nos capacités ni cet atout que sont ces jeunes. Certains problèmes dont souffrent les responsables des grandes organisations exécutives et gouvernementales peuvent être résolus par les jeunes grâce à leurs brillantes pensées de jeunes et leurs actions. Il faut apprécier la valeur de la jeunesse. Il faut se référer aux jeunes et bénéficier de leurs points de vue. Nous avons réussi dans la plupart des domaines où nous avons profité de leurs points de vue. Il faut apprécier la valeur des jeunes et de leurs ambitions. Les jeunes sont ambitieux et il n’y a rien de mal à cela. Ce sont ces ambitions qui font avancer une nation et la libèrent de la stagnation. Il ne faut pas non plus avoir peur du vacarme que font les Occidentaux.

Les responsables doivent accorder une attention particulière aux problèmes de subsistance de la population. Aujourd’hui, c’est la tâche la plus importante et la priorité absolue parce que l’ennemi s’est concentré sur les problèmes de subsistance des classes défavorisées. Les problèmes qui touchent le niveau de vie des classes défavorisées font partie des préoccupations fondamentales des responsables du pays et des responsables exécutifs – principalement les responsables exécutifs. C’est la tâche la plus importante. Les ressources nationales peuvent ne pas suffire, mais on peut supporter que certains individus et certaines orientations à l’intérieur du pays, profitent injustement de ces ressources. Les activités illégales et les monopoles en matière financière, commerciale et autre, sont des obstacles au progrès du pays. Nous insistons constamment sur l’importance de la production nationale, mais tel ou tel négociant – qui travaille dans l’importation – crée des obstacles de différentes manières parce que cela va à l’encontre de ses intérêts et par conséquent, cela ne produira aucun résultat. S’occuper des problèmes de subsistance de la population ne signifie pas seulement distribuer de l’argent. Examiner les secteurs nuisibles et dangereux, et les arrêter sont également une tâche importante (à accomplir). Je l’ai signalé de manière détaillée aux représentants du pays lors de nos entretiens et je le ferai remarquer à nouveau. Ce sont des questions dont je discute avec les responsables.

En ce qui concerne le peuple, tout d’abord, notre cher peuple doit aider les responsables. Tout le monde doit aider. S’il est question de renforcer la production et les produits nationaux, un élément important est lié à la population. Les producteurs nationaux, les consommateurs de produits nationaux et les vendeurs qui vendent des produits nationaux peuvent tous avoir une influence. La qualité de la production et de la distribution sont des points importants. Nous avons nommé cette année « Année des produits iraniens » et nous avons mis l’accent sur les produits iraniens. Nous sommes à la fin de l’année maintenant. Combien de choses ont été faites dans ce domaine ? Bien sûr, certaines tâches ont été effectuées, mais combien de progrès avons-nous accomplis ? Nous devons progresser dans ces domaines. Les gens peuvent aider et coopérer aussi dans les actions d’entraide.

Une des tâches que le peuple peut parfaitement accomplir pour rendre service au pays, est d’être présent sur les scènes de la Révolution. Une autre tâche que le peuple peut faire est de s’attaquer et de s’opposer aux efforts de l’ennemi pour répandre des rumeurs. Aujourd’hui, une des méthodes employées constamment par l’ennemi, consiste à répandre des rumeurs dans le but d’agiter le peuple, de le contraindre à s’opposer et à lancer des accusations contre tel ou tel, et à opposer les gens les uns aux autres. Bien entendu, cela ne se produira pas, In Cha Allah, mais c’est leur but de toute façon. Les gens doivent être vigilants et conscients. Ils (les ennemis) poussent le peuple à s’opposer à la Révolution et au gouvernement, alors que ce sont les gens sur qui le gouvernement s’appuie. Si la population n’avait pas été un soutien pour le régime, un événement d’une telle importance (la révolution) n’aurait pas eu lieu et n’aurait pas progressé. Ils (les ennemis) de façon honteuse, invitent les gens à s’opposer au régime et à la révolution. Le peuple doit résister à cette propagande et s’y opposer. Aujourd’hui, les jeunes sont actifs dans le cyberespace. Le cyberespace peut devenir un instrument pour remettre les ennemis à leur place.

En ce qui concerne les sanctions, elles exercent certaines pressions sur les nations et les pays. Les Américains eux-mêmes, affirment avec satisfaction que les sanctions qu’ils ont imposées à la nation iranienne sont « sans précédent dans l’histoire ». Elles sont sans précédent dans l’histoire et in cha Allah, l’échec des Américains en la matière, sera aussi sans précédent dans l’histoire. Le peuple, le gouvernement et les responsables – tous – peuvent faire en sorte que ces sanctions tournent à notre avantage à cent pour cent. Pendant la guerre, nous étions également sous sanctions. Ils ne nous vendaient même pas d’armes individuelles ni de fil barbelé, mais ces privations ont réveillé les talents nationaux, et nous sommes arrivés au point où nous sommes aujourd’hui, c’est à dire les premiers dans la région devant tous les autres. C’est un bienfait d’Allah. Ceci a été réalisé grâce aux sanctions. Si nous avions acheté tout ce dont nous avions besoin dès le premier jour, s’ils nous l’avaient facilement donné en échange de notre argent, nous n’aurions pas pensé à le fabriquer nous-mêmes et à atteindre ce niveau. C’est le cas dans tous les domaines. Nos jeunes me disent – et le prouvent, il ne s’agit pas d’une simple affirmation – qu’il n’y a ni pièce ni composant dont le pays ait besoin, que nous ne puissions pas construire nous-mêmes et ils ont raison. Nous avons testé cela dans certains cas, et nous avons constaté qu’ils avaient raison. Nous avons de telles capacités humaines. Nous devons réussir à transformer les sanctions en moyen d’épanouissement, et atteindre les sommets de l’innovation et du travail dans le pays. Nous devons nous dispenser du besoin des produits des autres et faire en sorte que les autres aient besoin des nôtres. C’est quelque chose qui peut être fait.

In cha Allah, nous allons régler les problèmes liés aux sanctions et aux problèmes économiques. Bien entendu, ils vont créer certains problèmes. Actuellement, il y a certains problèmes qui n’existent qu’au début. Si le gouvernement et le peuple résistent, font preuve de vigilance et travaillent de manière résolue, nous sortirons victorieux, comme nous sommes sortis victorieux de la guerre imposée. Saddam a été anéanti et il est allé en enfer, alors que la République islamique continue de s’épanouir. Nos ennemis aussi – ceux qui agissent contre nous aux États-Unis, en Europe et en Occident – iront également en enfer, et la République islamique gagnera, in-cha-Allah.

Que Dieu accorde Sa miséricorde à l’âme de notre magnanime imam qui nous a ouvert ce chemin. Il ne faut pas oublier les conseils de l’imam et son Testament. Que Dieu accorde Sa miséricorde à son âme pure et aux âmes pures de nos chers martyrs qui ont donné leur vie sur ce chemin. Que Dieu accorde Sa miséricorde à ceux qui se sont engagés dans le djihad jusqu’à aujourd’hui, et à vous, chers gens de Qom. Présentez mes salutations aux autres frères et sœurs de Qom.

Avec mes salutations et que la miséricorde d’Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here