IQNA: « Personne ne fait le mal sans agir à son détriment et personne ne portera le fardeau d’autrui »

by Pey Bahman Z
maîtrise de soi

SHAFAQNA- Le Coran contient de nombreuses instructions pour le perfectionnement spirituel et moral, et a souligné les actions et les comportements qui provoquent le renforcement ou l’affaiblissement de la maitrise de soi.

La maîtrise de soi est la capacité de contrôler et de gérer ses émotions et de maintenir son calme face à des exigences ou des situations critiques. La maîtrise de soi ne signifie pas la suppression des émotions, mais la méthode d’expression des émotions. Autrement dit, il s’agit de la manière dont nous choisissons de réagir et d’exprimer nos sentiments.

La maîtrise de soi est définie comme la capacité de suivre une demande raisonnable, d’ajuster son comportement en fonction de la situation et de retarder la satisfaction d’un désir, sans l’intervention directe et les conseils d’une autre personne.

Selon les enseignements religieux, la maîtrise de soi peut parfois être obtenue en abandonnant les péchés et parfois en accomplissant des devoirs religieux.

À lire aussi: Qui sont les anges, les êtres célestes invisibles?

La plupart des versets qui parlent de la maîtrise de soi dans le Coran, sont liés à l’âme et au cœur. C’est l’âme qui doit faire attention à ses actions et à son comportement, et toujours se contrôler pour ne pas se tromper :

«لا تَکسِبُ کلُّ نَفْسٍ إِلاَّ عَلَیها وَ لا تَزِرُ وازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرى »

« Personne ne fait le mal sans agir à son détriment et personne ne portera le fardeau (responsabilité) d’autrui » (Coran 6 : 164)

Quelqu’un qui est capable d’agir sur la base de ces enseignements et de développer la maîtrise de soi, est béni. D’un autre côté, celui qui ne peut pas se contrôler face au mal, sera définitivement privé de la miséricorde de Dieu :

«قَدْ أَفْلَحَ مَنْ زَکاها وَقَدْ خابَ مَنْ دَسَّاها »

« A réussi, certes, celui qui la (l’âme) purifie. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt » (Coran 91 :9 et 10)

L’Imam Ali (as) a déclaré à ce sujet : «

«وَ كَمْ مِنْ عَقْلٍ أَسِيرٍ تَحْتَ [عِنْدَ] هَوَى أَمِيرٍ »

« Combien de gens ne peuvent réfléchir et sont esclaves de leurs passions »  (Nahj ol balagha 211)

Le Coran dit aussi :

«أَفَرَأَيْتَ مَنِ اتَّخَذَ إِلَهَهُ هَوَاهُ وَأَضَلَّهُ اللَّهُ عَلَى عِلْمٍ وَخَتَمَ عَلَى سَمْعِهِ وَقَلْبِهِ وَجَعَلَ عَلَى بَصَرِهِ غِشَاوَةً فَمَنْ يَهْدِيهِ مِنْ بَعْدِ اللَّهِ أَفَلَا تَذَكَّرُونَ »

« Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allah l’égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur, et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas ? » (Coran 45 :23)

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.