PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Comme il l’a déjà fait en France notamment, Rachid Nekkaz se propose de payer les amendes des femmes sanctionnées pour le port du voile intégral en Suisse. L’homme d’affaires algérien affirmé en août dernier avoir déjà déboursé plus de 300 000 euros depuis 2010, ce qui correspond à plus de 1 500 amendes. Après avoir visé le Danemark, qui a récemment voté une loi anti-burqa, Rachid Nekkaz fait désormais parler de lui en Suisse.

À lire aussi: Suisse: les médias ne donnent pas assez la parole aux musulmans

L’activiste algérien veut aujourd’hui protester contre la loi cantonale qui a été votée le 23 septembre et qui interdit la dissimulation du visage dans l’espace public. L’Algérien, qui se surnomme « le Voltaire du niqab », a déjà payé quatre amendes au Tessin, le tout premier canton suisse à avoir interdit le voile intégral, en 2016.

En Suisse comme dans les différents pays européens dans lesquels il a milité, Rachid Nekkaz réaffirme qu’il n’est pas pro-burqa. Il prône simplement la liberté vestimentaire en Europe. En Suisse, l’Algérien, candidat malheureux à la présidentielle de son pays, ne devrait pas avoir à trop mettre la main à la poche : les femmes portant le voile intégral « se comptent sur les doigts d’une main » selon les opposants à la loi qui vient d’être votée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here