PARTAGER

SHAFAQNA – Iqna : Dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, le cheikh Abdoullah Saleh a déclaré que le siège du domicile de l’Ayatollah Issa Ghassem depuis deux ans, par le régime bahreïni, avait contribué à une aggravation de son état de santé.

« Les médecins ont déclaré que l’Ayatollah Issa Ghassem avait besoin d’une intervention chirurgicale et d’être transféré à l’étranger. Les gens au Bahreïn sont inquiets et nous espérons que cette opération sera effectuée dans les meilleures conditions et qu’il pourra revenir au Bahreïn. Les proches de l’Ayatollah Issa Ghassem ont déclaré qu’il s’agissait d’une décision du conseil médical et nous espérons que cela est vrai », a-t-il dit.

À lire aussi: Appel à la libération des prisonniers politiques bahreïnis

Au sujet du cheikh Soliman, secrétaire de l’association Al Wefaq, accusé d’espionnage au profit du Qatar, qui avait été jugé non coupable, du cheikh Hassan Sultan et d’Ali Aswad, il a déclaré que le régime ne voulait pas que le cheikh Soliman dont la peine de prison touche à sa fin, soit libéré.

« Les pressions internationales ont empêché un nouveau décret, mais le Haut tribunal du Bahreïn a aussitôt exigé un appel et nous nous attendons à une nouvelle peine encore plus dure que la première pour ces trois personnes », a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here