PARTAGER
muharram, cachemire, chiites

SHAFAQNA- Iqna : Selon le site d’information hindustantimes, ils ont aussi exprimé leur regret de l’arrestation de l’imam Reza Ansari, chef de la communauté chiite du Cachemire, qu’ils ont voulu rencontrer à plusieurs reprises ces derniers jours, sans succès. L’imam Reza Ansari, ancien ministre de l’Information et de la Technologie du Cachemire, faisait partie des militants du Cachemire arrêtés lors de la récente répression.

À lire aussi :Ayatollah Khamenei a exprimé sa profonde préoccupation face à la situation du peuple musulman au Cachemire

La police a arrêté plus de 4000 Cachemiris depuis la décision du gouvernement le 5 aout 2019, d’abolir l’autonomie relative et les pouvoirs spéciaux de la région du Jammu-et-Cachemire, décision qui a été suivie de nombreux affrontements entre la population locale et les forces de sécurité dans différentes régions du Cachemire.
Selon un haut responsable du gouvernement de la ville de Srinagar (au centre du Cachemire), l’imam Reza Ansari devrait être bientôt libéré et transféré à son domicile, et consultera les autres dirigeants chiites de la région pour l’organisation des cérémonies de deuil de ce mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here