PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Il y a deux semaines, plus de 580 personnes se sont abrités à l’église St-Antony Achinakom, dans l’état du Kerala en Inde, suite à des inondations meurtrières. 

Mais dès le lendemain, les autorités de l’Eglise ont été confrontés à une pénurie de nourriture et d’eau. 

Le père Sanu Puthussery de l’Eglise, décide alors de faire appel à la générosité des musulmans de la mosquée voisine. 

À  lire aussi: Mosquée Rose de Beemapalli à Kerala en Inde

« Je suis tout de suite allé à la mosquée pour informer le maulavi (religieux musulman) de nos difficultés et j’ai demandé son aide. Après les prières de la journée, les frères musulmans sont venus à l’église avec une grande quantité de nourriture et d’eau », raconte le prêtre.

« Je ne peux pas leur exprimer ma gratitude en mots. Cette aide et ce soutien ont été prolongés en période de difficultés », a-t-il ajouté, précisément que les fidèles musulmans ont également apporté des médicaments et autres objets nécessaires aux secours des réfugiés. 

« Je suis allé à la mosquée pour rencontrer les autorités et les remercier personnellement. Mais ils m’ont invité à leur salle de prière et m’ont offert leur tribune pour parler… », témoigne le prêtre, qui a en effet prononcé un discours lors de la prière du vendredi, le 31 août dernier. 

À  lire aussi: Inde : déchéance de nationalité en vue pour 4 millions de musulmans

Dans son allocution d’une dizaine de minutes, le prêtre a déclaré que bien que les inondations ont arraché aux gens de nombreux objets de valeurs, celles-ci ont également emporté avec elles « les murs des différences ». 

« Le pape François avait dit de construire des ponts, pas des murs. Les inondations dévastatrices nous ont maintenant permis de détruire les murs et de construire des ponts de cohésion ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here