PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Rabah a lancé, il y a deux mois, une application destinée aux consommateurs de produits halal. Avec près de 6 000 utilisateurs actifs, HalalOuPas donne des informations sur plus de 700 000 produits contenus dans la base de données publique OpenFoodFact auxquels s’ajoutent 45 000 produits issus d’une base de données personnalisée et 650 additifs alimentaires. Le consommateur sait alors si un produit est « halal », « haram » ou « douteux ».

Interview avec le créateur de l’application

Le Muslim Post: D’où vous est venue l’idée de cette appli ?
Rabah : L’idée de créer cette appli est venue d’une frustration personnelle, partagée par mon entourage également, le fait de n’avoir absolument aucune information sur le point de vue de la religion concernant les produits que nous achetons tous les jours. Le consommateur musulman fait souvent face à ce véritable casse-tête lorsqu’il fait ses courses. En effet, il est important pour lui de comprendre les étiquettes des produits alimentaires qu’il achète. Il faut pour cela décrypter ces étiquettes et se souvenir des additifs et leurs codes pour s’assurer que ce qu’il mange, lui et sa famille, est halal. Pour cela, j’ai développé HalalOuPas, une application mobile qui vient justement répondre à ce besoin pour faciliter la vie des musulmans en les assistant lors de leurs courses et ainsi leur garantir de manger halal tout en évitant les produits haram ou douteux.
« Notre objectif est que les musulmans consomment du bon halal »
Le Muslim Post: Pouvez-vous nous dire comment votre application fonctionne ?
Rabah : Avec HalalOuPas, il suffit de scanner tout simplement le code-barre du produit pour vérifier et savoir instantanément s’il est « halal », « douteux » ou « haram ». Des informations sur les ingrédients et additifs sont également présentées à l’utilisateur. L’application donne également les informations nutritionnelles sur le produit afin que le consommateur puisse les prendre en compte dans son choix. Notre objectif est que les musulmans consomment halal, mais surtout du bon halal.
En ce qui concerne les produits certifié halal, l’application détecte le nom du certificateur et attribue une note correspondant au sérieux de l’organisme de certification. Comme vous le savez, il existe sur le marché français et européen une multitude d’organismes de certification. Le mot « halal », qu’on trouve bien brandé sur les produits, perd son sens et ne reflète pas vraiment le respect du rite islamique à cause de la succession des scandales qui a concerné certains labels du halal. Pour cela, nous avons adopté un système de notation pour les organismes de certification afin d’informer le consommateur musulman sur leur sérieux.
Le Muslim Post: Effectivement, il y a une multitude de marques, de labels et beaucoup de façons de faire du halal. Comment s’y reconnaître sur un marché aussi large ? Et est-ce, du coup, difficile de vous adapter ? D’autant que ce marché du halal est loin d’être transparent…
Rabah : Notre vision est de maintenir l’indépendance de l’application. Même si nous cherchons des modèles de financement pour le maintien, le développement de nouvelles fonctionnalités et le développement de la version IOS qui reste un investissement important.
Malheureusement, le marché du halal en France manque de transparence surtout avec des organismes de certification qui vendent tout simplement leurs cachets et ne font pas le travail nécessaire afin d’assurer le respect du rite islamique. Ceci a donné lieu à plusieurs scandales au fil des ans comme la présence de traces de porc dans de la viande certifié halal. Ce marché du Halal est très juteux, ce qui explique l’explosion du nombre de certificateurs et de produits halal. Le rôle de notre application est d’informer le consommateur musulman sur le sérieux des organismes de certifications et la dangerosité de certain produits halal.
Avec ce projet, je cherche à travailler avec des organismes de certification pour créer un système de notation de ces organismes par rapport à leur respect du rite islamique. Ce système de notation prend en considération l’acceptation de l’électronarcose, l’abattage mécanique pour les volailles, l’assommage des bovins, des veaux ou des agneaux.
« Notre application cherche à aider les musulmans à manger plus sainement »
Le Muslim Post: Au final, vous laissez le consommateur faire son choix sur ce qui est halal ou non et lui apportez juste des éléments pour se forger sa propre opinion ?
Rabah : Quand on connaît les divergences des savants sur le statut de certains produits selon le « Madhab », l’école de jurisprudence, suivie par la personne, qui est d’ailleurs un choix personnel, nous laissons la possibilité aux utilisateurs d’adapter certains filtres concernant leur « Madhab ». Un exemple typique est le vinaigre d’alcool, qui est considéré halal par certaines écoles et haram par d’autres.
Au-delà du halal, vous donnez également des informations nutritionnelles plus « classiques »…
Absolument ! HalalOuPas est une application complète qui ne couvre pas seulement l’aspect juridique musulman, mais cherche aussi à aider les musulmans à manger plus sainement. Ainsi HalalOuPas détaille, en plus du statut juridique du produit, les informations nutritionnelles (sucre, sel, gras saturé…). Nous avons aussi adopté le Nutri-Score, aussi appelé système 5 couleurs, qui est un système d’étiquetage nutritionnel basé sur un logo avec cinq valeurs allant de A à E et du vert au rouge, établi en fonction de la valeur nutritionnelle d’un produit alimentaire. Il a été mis en place par le gouvernement français en 2016 dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé. HalalOuPas veut devenir le Yuka pour les musulmans !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here