PARTAGER

SHAFAQNA – Saphir  News | par Lina Farelli : Alors que les pèlerins musulmans du monde entier affluent dès le début du mois d’août vers La Mecque, le Nigéria n’a pas encore rempli la moitié de son quota, élevé à 95 000, pour cette année. La réduction du coût du Hajj, passé de 1,5 million de nairas (3 600 €) l’année dernière à 1,4 million (3 400 €) désormais, n’a pas suffi à endiguer la chute du nombre de pèlerins.

Sur les 95 000 pèlerins nigériens attendus en 2017, ils étaient quelque 70 000 à se rendre à La Mecque pour le grand pèlerinage. Pour cette année, l’effectif est estimé à 50 000, voire 55 000 pèlerins.

Selon le quotidien nigérian Daily Trust, l’obligation de payer 2000 riyals saoudiens (460 €) pour les pèlerins qui ont déjà accompli le Hajj au cours des quatre dernières années pourrait figurer parmi les raisons de la baisse. Or, 70 % des pèlerins nigériens ne sont pas des primo-pèlerins.

À lire aussi: Hajj 2018 : l’Arabie Saoudite affirme que les pèlerins du Qatar restent bienvenus

Par ailleurs, les rumeurs selon lesquelles les autorités saoudiennes avaient envisagé d’interdire la venue les Nigériens au Hajj en raison de la fièvre de Lassa ont sans doute poussé des personnes à reporter leur voyage, bien que ces rumeurs aient été démenties.

Pour contenir cette baisse, la Commission nationale du Hajj au Nigéria (NAHCON) et les parties prenantes à l’organisation du pèlerinage ont prévu de mettre en place un plan épargne pour le Hajj, récemment adopté afin d’apporter plus de flexibilité au paiement des frais du voyage. L’actuel système de paiement et d’organisation en ligne ne permet en effet aucun retard aux musulmans nigériens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here