PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : « L’Etat d’Israël, de ce que nous en savons, n’a pas interdit aux pèlerins musulmans de venir au Royaume pour prendre part à leurs obligations religieuses contrairement à certains pays qui ont interdit aux pèlerins de voyager. » Cette déclaration est signée Abdullatif bin Abdulaziz bin Abdulrahman Al-Sheikh, le ministre des Affaires islamiques d’Arabie Saoudite. Quelques jours après le Hajj, l’officiel saoudien a tenu à féliciter l’Etat hébreu qui, dit-il, « a aidé plus de 4 000 citoyens musulmans à se rendre dans les lieux saints pour achever le pèlerinage du Hajj », et a lancé une pique au Qatar… sans le nommer.

Le pèlerinage annuel à La Mecque a été le théâtre du conflit qui oppose les deux royaumes du Golfe [Persique] : le Qatar s’est plaint que ses citoyens ne puissent pas pratiquer le Hajj, alors que l’Arabie saoudite avait, de son côté, assuré que l’enregistrement était bel et bien possible pour les citoyens qatariens sur leur site internet. Malgré tout, les agences de voyages spécialisées dans le Hajj n’étaient pas du même avis. Déjà en 2017, le blocus terrestre, aérien et maritime imposé au Qatar avait provoqué l’annulation de 95 % des voyages pour la Omra, les voyageurs étant, selon les agences, « dans l’impossibilité d’obtenir des visas d’entrée. »

À lire aussi: Hajj 2018 : l’Arabie Saoudite affirme que les pèlerins du Qatar restent bienvenus

Pour le Hajj 2018, l’Arabie saoudite a insisté sur le fait que « les citoyens et résidents du Qatar peuvent passer par l’aéroport international King Abdulaziz à Jeddah via toutes les compagnies aériennes, à l’exception de Qatar Airways. » « Politiser et intimider vos citoyens contre l’accomplissement du Hajj est un signe de méfiance envers eux, leurs priorités et leurs choix », avait écrit sur Twitter le ministre saoudien des Affaires étrangères, Anwar Gargash. Du côté du Qatar, 1 200 citoyens étaient autorisés à participer au pèlerinage. Malgré les déclarations saoudiennes, le Qatar a assuré qu’il leur avait été impossible de s’inscrire sur le site web du ministère du Hajj et de la Omra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here