PARTAGER

SHAFAQNA – Dans chapitre 123 de son livre Usul al-KafiSheikh al-Kulayni a raconté le hadith suivant au sujet de  “ Motevvakkel et Imam Hadi (A.S) :

Hosseyn Ibn’l Hassan Al-Hassani a rapporté cet hadis:“Abou Tayyeb AlMossana Ya’ghoub Ibn-é Yasser me rapporta: “Motevvakkel avait l’habitude de dire: “Malheur à vous! Le fils d’ArRéza [as] (1) m’a rendu misérable [et j’en suis frustré]. Il refuse de boire [du vin] avec moi et de s’associer à moi; et je ne peux trouver aucune occasion [de l’avilir et de l’humilier devant les gens] ...”
Ils [i.e. ses associés] lui dirent alors: “S’il ne vous donne aucune occasion, en ce cas, son frère Moussa (
2) joue de la musique, chante, mange, boit et recherche le plaisir charnel… ”
Il ordonna:” Envoyez donc quelqu’un chez lui, et faites-le venir ici, de sorte
que nous donnions une fausse image de lui et que nous disions devant les gens que le frère d’Ar-Réza” est comme ceci et comme cela [pour pouvoir lui [as] attribuer ainsi des actions qu’il ne commet jamais et de tromper les gens de cette manière]
Il lui écrivit donc [à Moussa] et l’invita avec honneur. Tous les membres du
clan Hachémite vinrent pour le recevoir, [aux côtés des] officiels et des gens qui le reçurent; tous pensaient que dès son arrivée à Samerra, une propriété lui sera offerte par Motevvakkel et quun bâtiment sera construit pour lui; et que des gens qui aimaient boire [de l’alcool] et des chanteuses et des danseuses arriveront pour le rencontrer. Et qu’il [i.e. Motevvakkel] allait se comporter avec grâce et bonté envers lui et etre prévenant, en préparant un très luxueux logement pour lui, pour qu’en ce lieu même, il lui rendît visite et le rencontrât.
Or, lorsque Moussa arriva, Abel Hassan [que les Salutations d’Allah lui soient accordées], alla à sa rencontre à Ghantarah Vassif, au lieu où les visiteurs étaient reçus
.
Il le salua et observa le droit de son frère [i.e. le droit de la fraternité et de la parenté] . Il lui déclara ensuite:”Cet homme t’a invité pour tinsulter et t’humilier. Ne lui confesse donc point que tu as déjà bu du vin... “

À lire aussi : Des noble paroles de Imam Ali An-Naqi, al-Hâdî(p)

Moussa répondit:” S’il m’a invité avec ce dessein, que devrais-je donc faire?”
L’Imam
[as] lui répondit: Ne provoque guère ta propre humiliation et ne bois [aucune boisson alcoolique], parce qu’il a l’intention de t’insulter...
Or, il [i.e. Moussa] refusa de faire cela et
il [i.e. Abel Hassan as] répéta encore son conseil [et sa recommandation].
Lorsqu
il vit quil [i.e. Moussa] ne réagissait point, il [as] déclara [alors]:”Et en ce qui concerne cet endroit [qu’il devrait bâtir pour toi], toi et lui, vous ne vous rencontrerez même pas en ce lieu
[Ainsi donc] il [i.e. Moussa] vécut en ce lieu pour trois ans. Chaque matin, il allait là et on lui faisait savoir: “Il [i.e. Motevvakkel] est occupé aujourd’hui. Vous pourrez le rencontrer la prochaine fois” Ou bien, ils lui disaient: “Il [i.e. Motevvakkel] est soul aujourd’hui, venez donc demain...
Et lorsqu’il s’y rendait le lendemain, ils lui disaient: “Il [i.e. Motevvakkel] vient juste de prendre son médicament…”
Ainsi, cela dura pour trois ans, jusqu’à ce que Motevvakkel fût tué; par conséquent, il [i.e. Moussa] n’eut jamais l’occasion de [boire une coupe] avec
lui [et en sa compagnie] .”

Notes : 

1. C’est adire, !’Imam Ali Al-Hadi [as]
2. Moussa Mobar’gha qui fut le fils de l’Imam Djavad [as] et dont la tombe se trouve à Qom.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here