PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : La Fondation de l’Islam de France a annoncé jeudi 13 son nouveau président, Ghaleb Bencheikh, élu à l’unanimité moins une voix par les 11 membres du conseil d’administration.

A 58 ans, ce théologien et physicien franco-algérien est aussi le producteur et l’animateur de l’émission « Culture d’Islam » sur France Culture. Il présente également depuis plusieurs années l’émission « Islam » diffusée sur France 2 chaque dimanche.

Il est le fils d’Abbas Bencheikh El Hocine, ancien recteur de la Grande Mosquée de Paris de 1982 à 1989.

Membre du bureau de la FIF depuis décembre 2016, l’homme faisait partie des candidats  préssentis à la succession de Jean-Pierre Chevènement, qui vient de mettre fin à son mandat de deux ans.

Le choix d’un non-musulman à la tête de cette instance avait fait polémique à l’époque. Ghaleb Bencheikh pourrait d’avantage rassembler. Il serait « une personnalité très respectée aussi bien dans les mosquées traditionnelles que parmi les musulmans les plus sécularisés », a commenté pour Libération Bernard Godard, spécialiste de l’Islam de France.

À lire aussi : La présidence de la Fondation de l’Islam, lot de consolation pour El Karoui ?

Ghaleb Bencheikh, cité dans un communiqué a déjà affirmé que  « la Fondation aura à coeur la prise en charge, sur les plans éducatif, culturel et social, de la jeunesse qui pourrait céder aux sirènes salafistes ».

Une annonce dans la même veine que la Fondation, qui a toujours insisté sur son aspect non cultuel. Son objectif principal est de combattre la violence et la mauvaise compréhension de l’Islam, par la culture et la connaissance.

Créée à l’été 2016, quelques mois après les attentats de 2015, l’organisme lève notamment des fonds pour développer la recherche, pour la formation des futurs imams et pour des projets autour des cultures islamiques.

Pour cela, la Fondation a développé un « campus numérique » et travaille à un projet d’exposition « Islam Europe, 15 siècles d’histoire ».

L’organisme a été dotée de 900.000 euros pour trois ans (2017, 2018, 2019)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here