PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Gérard Araud a rongé son frein. Le diplomate français, jusque là en poste à Washington, n’a pas attendu que sa retraite ait commencé pour s’en prendre à Donald Trump. Vendredi, alors qu’il quittait ses fonctions, Gérard Araud a évoqué, lors d’une conversation retranscrite dans The Atlantic, ses rapports avec l’administration Trump. Il en a également profité pour livrer une véritable critique Israël, alors que Trump devrait très prochainement dévoiler son plan de paix.

Et le diplomate s’est lâché : le désormais ex- ambassadeur français n’a en effet pas mâché ses mots vis-à-vis de l’Etat hébreu, là où les diplomates français sont habituellement plus timides. Gérard Araud a qualifié Israël « d’Etat d’apartheid. » Pour l’ancien représentant permanent de la France auprès des Nations unies à New York, les Israélien ne feront pas des Palestiniens des citoyens d’Israël, a affirmé Gérard Araud. Les Israéliens, a-t-il ajouté, « vont devoir officialiser la situation qui est, nous le savons, une situation d’apartheid. »

À lire aussi : Un Palestinien visé dans le dos par des soldats israéliens

Qu’en sera-t-il du plan de paix ? «Le statu quo est extrêmement confortable pour Israël », affirme l’ex-ambassadeur qui estime cependant que Donald Trump pourrait très bien mettre la pression sur l’Etat hébreu. Le président américain aurait affirmé à Macron : « J’ai tout donné aux Israéliens, les Israéliens devront me donner quelque chose. » Proche de Jared Kushner, gendre de Trump, Araud sait que le plan de paix de Trump comporte 50 pages, sans pour autant en connaître le contenu.

Mais « les Palestiniens peuvent considérer que c’est leur dernière chance d’obtenir une souveraineté limitée », estime-t-il. Cependant, il pourrait se résumer ainsi : « Le plus puissant impose des conditions à la partie la plus faible. » Un plan de paix qui a, selon l’ex-diplomate, 99 % de chances d’échouer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here