PARTAGER
Aung San Suu Kyi, Birmanie, rohingyas

SHAFAQNA – Oumma: Icône déchue de la paix et de la démocratie, Aung San Suu Kyi doit défendre l’indéfendable. Elle comparaît devant la cour internationale de justice pour assurer elle-même la défense de son pays, la Birmanie, accusée de tentative de génocide. Celle qui n’a jamais condamné les exactions de l’armée birmane contre la minorité musulmane rohingya, va devoir répondre des accusations de meurtre de masse et de viols visant à la destruction d’un groupe.

À lire aussi: La menace de la génocide est sérieuse pour les Rohingyas

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here