PARTAGER
© Bashar TALEB Source: AFP Une explosion se déclenche au-dessus du bâtiment abritant la chaîne de télévision al-Aqsa, située à Gaza et dirigée par le Hamas, après une frappe aérienne israélienne, le 12 novembre 2018.

SHAFAQNA – RT : L’aviation israélienne a détruit dans la soirée du 12 novembre le bâtiment d’Al-Aqsa TV, la chaîne du Hamas, a constaté un journaliste de l’AFP.

Aucune victime n’a été rapportée dans un premier temps. Les frappes israéliennes ont été précédées par l’envoi de dispositifs non explosifs ou de faible puissance, communément employés par l’armée israélienne pour signifier aux occupants d’un bâtiment civil d’évacuer les lieux avant une attaque.

Sur les réseaux sociaux ont été relayées des vidéos présentées comme celles du bombardement du siège de la télévision du Hamas.

Sur Twitter, le mouvement islamiste a confirmé la destruction du siège de sa télévision : «L’occupation israélienne a ciblé et complètement détruit un espace de liberté. Une agression qui reflète la mentalité criminelle de cet ennemi qui cible ceux qui cherchent à faire connaître la vérité…»

À lire aussi : Un mort et plusieurs blessés à Gaza

La chaîne, disparue provisoirement des écrans après l’attaque, a ensuite annoncé sur Twitter reprendre sa diffusion d’un lieu non précisé, «après la destruction [de son] siège par les appareils» israéliens.

L’armée israélienne a justifié la destruction des locaux de la chaîne par les tirs de roquettes et de mortier palestiniens essuyés par Israël depuis le soir du 11 novembre et dont elle tient le Hamas pour responsable, en tant que force gouvernante dans l’enclave.

«[Al-Aqsa TV est] la propriété et l’instrument du Hamas», a affirmé Tsahal dans un communiqué. «Elle contribue aux agissements militaires du Hamas, notamment en fournissant des messages opérationnels aux militants, en dirigeant et en appelant ouvertement à des actes terroristes contre Israël, et en indiquant comment mener ces activités terroristes», a-t-elle par ailleurs ajouté.

Plus tôt ce 12 novembre, «plus de 80 roquettes» avaient été tirées vers Israël depuis Gaza, selon Tsahal. L’une d’elles aurait fait un blessé en touchant un bus. Ce 12 novembre également, l’armée israélienne avait frappé plusieurs positions dans la bande de Gaza, faisant trois morts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here