France: Les manuscrits du Coran de la plus ancienne bibliothèque nationale du monde+ Vidéo

by Pey Bahman Z
France, manuscrits du Coran, Bibliothèque nationale de Franc

SHAFAQNA – IQNA: La Bibliothèque nationale de France ou Bibliothèque François Mitterrand, près du musée du Louvre, possède de grandes salles de lecture et des collections de manuscrits islamiques.

Dans la section des manuscrits, ouverte en 1721, se trouvent environ 250 000 manuscrits de différentes époques et dans différentes langues.

Les livres persans de la Bibliothèque nationale sont situés dans la salle des livres orientaux. Outre les livres en persan, des livres en arabe, turc, hébreu, hindi et japonais, sont également disponibles.

Le nombre de livres persans est de 5 000 dont la plupart sont des livres de littérature, d’histoire, de religion et de culture iranienne. Environ 1 200 manuscrits précieux sont conservés dans cette bibliothèque, dont une part importante est une collection de riches manuscrits coraniques.

Le Codex Parisino-petropolitanus est l’un des plus anciens manuscrits du Coran qui subsistent aujourd’hui, un manuscrit de 98 pages datant de la fin du VIIe ou du début du VIIIe siècle. Ce manuscrit contenant plusieurs parties du Coran a été trouvé dans la mosquée Amr de Fustet en Égypte.

À lire aussi: Les plus anciens versions du Coran du monde + Photos

70 pages de ce Coran se trouvent à la Bibliothèque nationale de France, 26 pages à la Bibliothèque nationale de Saint-Pétersbourg, 1 page à la Bibliothèque du Vatican, et 1 page dans la collection d’un collectionneur irano-britannique nommé Nasser Khalili, à Londres.

Codex Paris-Metropolitan

Lors du voyage de Napoléon à la fin du XVIIIe siècle, l’érudit français Jean-Joseph Marcel acheta plusieurs pages du Coran, et Jean-Louis Aslin de Chevrolet en acheta plusieurs autres quelques années plus tard. Les études indiquent que ce manuscrit rédigé en écriture Hejazi, pourrait avoir été écrit en Syrie.

La vidéo ci-dessous, présente les différentes sections de cette bibliothèque et les manuscrits qui y sont exposés :

You may also like

Leave a Comment