Fédération internationale pour les droits humains du Sindh : Le sort de dizaines de prisonniers des droits humains est inconnu dans les prisons saoudiennes

by egolabi
prisons saoudiennes, Fédération internationale pour les droits humains

SHAFAQNA- La Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) du Sindh s’est occupée du sort inconnu des prisonniers dans les prisons saoudiennes et de leur disparition.

La Fédération internationale pour les droits humains a déclaré que les responsables saoudiens, au mépris des avertissements internationaux, poursuivent leurs actions répressives contre le peuple et les militants des droits humains, les privant de leur droit à la liberté d’expression. Sindh a déclaré que l’une des actions brutales des autorités saoudiennes pour réprimer l’opposition est la disparition forcée des détenus, qui est un record noir dans l’histoire du gouvernement de « Muhammad bin Salman », le prince héritier d’Arabie saoudite.

À lire aussi : Paris : Manifestation des centaines de personnes pour «le respect des droits humains en Algérie»

La Fédération a annoncé les noms de certaines personnalités disparues dans les prisons saoudiennes. La Fédération internationale pour les droits humains a déclaré que cacher des détenus est contraire à la loi, qui criminalise la disparition de détenus. Les autorités saoudiennes devraient donc reconsidérer leur politique et être tenues responsables du sort des détenus disparus. Selon cette Fédération les prisons saoudiennes sont en mauvais état et sont devenues des sous-sols pour emprisonner des chercheurs, des écrivains, des journalistes, des militants et des universitaires de haut rang.

 

Ce texte est traduit par Shafaqna Français

Version Anglaise

Version Persane

 

You may also like

Leave a Comment