Expert libanais : la crise de la frontière maritime avec Israël ne peut pas être résolue

by egolabi
Israël, Liban, Palestine, États-Unis

SHAFAQNA- Le médiateur américain Amos Hochstein est arrivé à Beyrouth pour discuter de la démarcation de la frontière maritime entre le Liban et la Palestine occupée, et a rencontré les chefs des trois pouvoirs et le commandant de l’armée libanaise, et a été informé de la position unifiée du Liban.

“Le rôle des États-Unis à cet égard est que le gouvernement libanais a décidé qu’en raison du non-respect par le régime israélien de la Convention sur le droit de la mer, les États-Unis devraient surveiller les négociations indirectes, et ces négociations devraient être menées conformément aux le droit de la mer, et que ces négociations se déroulent sous la Surveillance de Washington», a déclaré « Omar Morouni », un expert militaire et stratégique libanais, à Shafaqna Liban, se référant à ce problème.

“Les pourparlers indirects entre le Liban et Israël, qui ont duré 12 ans et menés par les États-Unis, ont abouti à à un “accord-cadre” annoncé par le président de la Chambre des États-Unis, Nabih Berri”, a-t-il déclaré.

À lire aussi : Analyste libanais : la prochaine étape dans la formation du gouvernement verra plus de récession

Il a souligné que le médiateur des États-Unis n’était pas juste et équitable, mais qu’il était du côté d’Israël dans les négociations et a déclaré : « Tous les médiateurs avant Amos Hochstein ont suivi presque la même procédure et avaient la même position, et je pense que cela dépend maintenant de la position officielle et populaire du Liban.

L’analyste militaire libanais a ajouté : « Ce qui a été annoncé jusqu’à présent, c’est qu’Emad Michel Aoun a transmis la position unifiée du Liban dans l’espoir que cette position sera une ligne rouge à l’avenir.  Aoun a répondu à la proposition de Hochstein il y a quelques mois sur les droits souverains du Liban à l’eau et aux ressources naturelles, et a exprimé l’espoir qu’il reviendrait immédiatement au Liban et apporterait avec soi une réponse israélienne.»

Il a conclu : «Cette crise ne sera jamais résolue et pourrait au mieux conduire à des accords qui interrompent temporairement les travaux d’exploration dans sa zone et poursuivent des négociations difficiles et complexes tant au niveau local que régional.»

Ce texte est traduit par Shafaqna Français

Version Anglaise

Version Persane

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.