Expert en diplomatie : Les États-Unis et l’Iran «ont besoin du JCPOA» et d’un accord

by egolabi
JCPOA, États-Unis, Iran, Israël

SHAFAQNA- Le directeur de l’Institut d’études internationales Abrar Novin et expert en diplomatie estime que les États-Unis et l’Iran ont besoin du JCPOA et d’un accord. L’Iran a des besoins économiques et les États-Unis ont des besoins sécuritaires et politiques. Par conséquent, l’arrêt du JCPOA n’est pas possible.

Le Dr Mirqasem Momeni, dans une interview avec le journaliste de Shafqana Future, a déclaré : J’ai déjà dit que le JCPOA ne serait pas interrompu et qu’il n’y aurait qu’un vide sur lequel ils devraient négocier. Les États-Unis et l’Iran ont besoin du JCPOA et d’un accord. L’Iran a des besoins économiques et les États-Unis ont des besoins sécuritaires et politiques. Par conséquent, l’arrêt du JCPOA n’est pas possible. Les négociations du JCPOA ont également été menées à l’époque de M. Trump.

Dr. Mirqasem Momeni

À lire aussi : Expert en géopolitique : «Les développements au Moyen-Orient s’accélèrent»

Il a poursuivi : Le voyage de M. Biden au Moyen-Orient semble avoir plusieurs objectifs : l’un est la coordination des pays producteurs de pétrole et de gaz pour compenser les sanctions que les États-Unis ont contre la Russie afin de stabiliser le marché. Un autre objectif dans la région est que les pays européens ne soient pas blessés et puissent continuer à soutenir l’Ukraine, ce qui est une question importante. L’augmentation de la production de pétrole est l’un des sujets envisagés dans cette réunion. La question suivante est l’état du régime israélien et le soutien de ce régime, qui veut devenir le gendarme de la région, et avec l’aide des pays régionaux et arabes, la sécurité de la région sera confiée à ce régime.

L’un des axes est la normalisation des relations entre Israël et l’Arabie saoudite, qui entretiennent actuellement de bonnes relations et se rencontrent, mais comme les Émirats arabes unis, le Qatar, la Jordanie et l’Égypte, ces relations n’ont pas été officialisées. Les pays de la région essaient de justifier leurs relations avec le régime israélien avec les excuses qu’ils font. À mon avis, cette question est poursuivie sérieusement et il semble que des coalitions régionales se forment à la veille du voyage de Biden.

Ce texte est traduit par Shafaqna Français

Version Anglaise

Version Persane

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.