Expert chinois : « La valeur potentielle de l’Iran dans le commerce international est très élevée »

by egolabi
Iran, commerce international

SHAFAQNA- «Entouré par l’océan Indien, le Golfe Persique, la mer Caspienne et au milieu de l’Eurasie, la valeur potentielle de l’Iran dans le commerce international est très élevée», a déclaré un expert chinois du Moyen-Orient.

Hongda Fan, professeur à l’Institut d’études sur le Moyen-Orient de l’Université d’études internationales de Shanghai, a déclaré dans une interview accordée à l’IRNA, que le nom de l’Iran rappelle le terme «marchands persans» pour le peuple chinois d’aujourd’hui, comme les histoires de marchands persans dérivés d’anciens livres chinois qui sont toujours populaires parmi les Chinois.

«L’idée que l’Iran est un pays doué pour le commerce et les échanges, joue un rôle important dans la perception chinoise de l’Iran», selon Hongda.

Ce professeur du Moyen-Orient a poursuivi: Il est difficile pour la communauté internationale d’accepter que l’Iran puisse jouer un rôle important sur les routes commerciales internationales car l’Iran souffre toujours de sanctions graves et ses moyens de transport sont relativement arriérés.

«Mais cette perception de l’Iran est en contradiction avec ce qui s’y passe», a déclaré Hongda, ajoutant que le statut international et le rôle de l’Iran doivent être redéfinis, car les «marchands persans» ne sont pas seulement un phénomène historique, mais ont également un présent et un avenir digne d’attention.

Le transport terrestre et maritime restera le moyen le plus important de circulation internationale des marchandises dans un avenir prévisible, a déclaré le professeur chinois pour faire valoir que la situation géographique de l’Iran a déterminé que le pays peut encore jouer un rôle de premier plan en tant que canal commercial international.

À lire aussi : Boycott international du régime sioniste par L’Union africaine

Il a mentionné Bandar Abbas, le port de Chabahar, le port de Jask et les ports côtiers de la mer Caspienne comme points potentiels de communication internationale de l’Iran et a souligné la position de l’Iran dans la zone centrale du corridor de transport international Nord-Sud (INSTC).

«INSTC peut relier l’Iran à l’Inde, l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, la Russie, l’Asie centrale et l’Europe», a noté Hongda. Il a également déclaré que le chemin de fer Chine-Kirghizistan-Ouzbékistan (CKU), dont la construction devrait commencer en 2023, peut être relié à l’Iran via le Turkménistan, puis continuer vers l’ouest à travers l’Iran jusqu’à la Turquie et l’Europe.

Déclarant que l’Iran est entouré par l’océan Indien, le golfe Persique, la mer Caspienne et au milieu du continent eurasien, ce professeur d’université a déclaré : «La valeur potentielle de l’Iran dans le commerce international est très élevée.»

Il a conseillé : Si l’Iran veut jouer un rôle clé dans le canal du commerce international à l’avenir, il devrait accélérer la construction d’installations de transport telles que les ports et les chemins de fer et se débarrasser des sanctions internationales dès que possible.

Le professeur chinois a également recommandé à l’Iran de négocier avec ses voisins une coopération gagnant-gagnant en termes de grands canaux commerciaux internationaux, car il pourrait également faire face à la concurrence de leur côté.

«Je pense personnellement que l’étape la plus difficile de la République islamique d’Iran passe progressivement et que les relations extérieures de l’Iran se développent de plus en plus harmonieusement.»

Hongda a noté : «Par conséquent, j’ai de grandes attentes quant au rôle de l’Iran en tant que principal canal de commerce international à l’avenir et je pense que les” marchands persans “auront également de bonnes histoires à l’avenir.»

Ce texte est traduit par Shafaqna Français

Version Anglaise

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.