PARTAGER
SHAFAQNA – Le Muslim Post : Après des mois de bataille judiciaire, Donald Trump a finalement remporté la victoire concernant son « travel ban » ou « muslim ban », dont l’annonce avait provoqué un tollé international. 

En effet, hier, la Cour suprême des Etats-Unis, a voté à la majorité (cinq juges contre quatre) pour l’adoption du décret visant l’interdiction des ressortissants de 6 pays : Yémen, Syrie, Libye, Iran, Somalie et Corée du Nord.

Ainsi les frontières américaines seront fermées à environ 150 millions de personnes, au nom de la sécurité nationale. 

Les cinq juges conservateurs ont estimé que ce décret ne relevait pas d’une discrimination à l’encontre de la religion musulmane, malgré la composition de la liste des pays ciblés.

« Un observateur raisonnable conclurait que le décret était motivé par un préjugé antimusulman », a pourtant commenté pour Le Monde, la juge Sonia Sotomayor, rédactrice de l’avis dissident.

L’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), a elle aussi tenté de prouver l’existence de préjugés anti-musulmans chez le président des Etats-Unis. 

À lire aussi : Immigration aux Etats-Unis: Trump veut continuer de séparer les enfants de leurs parents

L’organisation avait notamment pointé du doigt la promesse de Donald Trump en campagne, d’interdire l’entrée des Etats-Unis aux musulmans (il avait parlé de « Muslim ban » et déclaré « l’Islam nous hait »). Mais ces propos sembleraient ne pas avoir été pris en compte lors du vote.

Hier, des manifestants se sont réunis à nouveau devant la Cour suprême à Washington, pour y dénoncer l’hostilité religieuse de Donald Trump et continuer la mobilisation. 

« Quelque soit la décision de la Cour suprême, le peuple américain a décidé d’être uni et nous allons travailler dur pour dépasser cette politique », a notamment déclaré une manifestante, membre de CAIR (Council of American-Islamic Relations).

Le président des Etats-Unis a quant à lui célébré sa « fantastique victoire » après selon lui, « des mois d’hystérie » de la part des médias et du camp démocrate.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here