PARTAGER

SHAFAQNA – Bostani avec WikiShia et IslamQuest : Le mois de Rajab avec les mois de Cha‘abân et de Ramadhân constitue les mois les plus honorés en Islam. En effet le Prophète (P) dit : «Le mois de Rajab est le mois béni d’Allah. Aucun mois ne l’égale quant à ses mérites est à son caractère sacré. Sachez que le le mois de Rajab est le mois d’Allah, tout comme le mois de Ch‘abân est mon mois et celui de Ramadhân est le mois de ma Umma.. Sachez aussi que celui qui jeûne un jour de Rajab aura obligatoirement l’agrément d’Allah, écartera de lui la Colère d’Allah, et l’une des portes de l’Enfer lui sera fermée.

Selon l’Imam Mûâ Ibn Ja‘far (p) : «Quiconque jeûne un jour du mois de Rajab, l’Enfer s’éloignera de lui la distance d’un an et celui qui en jeûne trois jours, l’entrée au Paradis lui sera obligatoire ». Il  (p) dit aussi : «Rajab est l’un des fleuves du Paradis. C’est un fleuve plus blanc que le lait et plus doux que le miel. Quiconque jeûne un jour du mois de Rajab, Allah-Il est Puissant et Sublime- l’abreuvera de ce fleuve».

Selon l’Imam Ja‘far al-Sâdiq (p), le Prophète (P) dit : «Rajab est le mois d’istighfâr (demande de Pardon à Allah) pour ma Umma. Multipliez-y donc l’istighfâr, car Allah est Pardonneur et Très-Miséricordieux. Et le mois de Rajab est appelé Rajab al-açab (le verseur ou le déverseur), parce que  la Miséricorde y est déversée sur ma Umma à flot.Multipliez-y donc la récitation de la formule : «Sstagh-fir-Allâha wa atûbu ilayhi» (J’implore le pardon à Allah et je me repens auprès de Lui».[1]

Sâlim, un compagnon de l’Imam al-Sâdiq témoigne : «Un jour je suis allé chez l’Imam al-Sâdiq (p), alors qu’il ne restait que quelques jours du mois de Rajab. L’Imam (p) m’a regardé et m’a dit : «O Sâlim ! As-tu jeûné quelques jours de ce mois ? » «Non, par Allah, o fils du Messager d’Allah », lui ai-je répondu. «Tu as donc manqué une telle récompense spirituelle que Seul Allah – Le Puissant et le Sublime – en connaît la valeur ! Car c’est un mois qu’Allah a valorisé et dont Il a amplifié le caractère sacré. Il a rendu obligatoire l’obtention de Sa Grâce pour ceux qui y jeûnent» m’a-t-il dit. «Je lui ai demandé alors : «O fils du Messager d’Allah ! Et si je jeûne les jours restants, obtiendrais-je la récompense décernée à  ceux qui y jeûnent ? » L’Imam (p) dit : «O Salim ! Sache que celui qui jeûne un jour de la fin de ce mois, sera à l’abri des tourments de l’agonie et des tortures de la tombe. Celui qui jeûne deux jours de la fin de ce mois, il obtiendra un laisser passer sur la Çirât (la Voie qui mène u Paradis). Celui qui jeûne trois jours de la fin de ce mois sera à l’abri des terribles épreuves du Jour de la Grande Terreur et obtiendra un relevé d’innocence de l’Enfer. »[2]

Le jeûne pendant ce mois commande beaucoup d’autres récompenses spirituelles. Celui qui ne peut pour une raison ou une autre jeûner pendant ce mois, qu’il récite chaque jour 100 fois le tasbîh (Glorification d’Allah) suivant pour obtenir la récompense décernée au jeûne :

« Subhân-al-Ilâh-il-Jalîl-i ! Subhâna man lâ yanbaghî-t-tasbîhu illâ lahu ! Subhân-al-a‘azz-ilakram ! Subhân man labis-al-‘izza wa Huwa lahû ahlun »

(Gloire à Allah, le Majestueux ! Gloire à Celui en dehors Duquel personne n’a le droit à la glorification ! Gloire à Allah le Plus-Puissant, le Plus-Noble !  Gloire à Celui Qui se revêt de la Puissance dont Il est tout à fait Digne !)[3]

Le vénéré Imam Kadhim (béni soit-il), dit : « Rajab est le nom de l’un des fleuves du paradis. Il est plus blanc que le lait et plus doux que le miel ; celui qui jeune une journée du mois de Rajab, Dieu l’abreuvera de ce fleuve »[4]

Et le vénéré Imam Moussa Kadhim (béni soit-il), dit encore : « Rajab est un grand mois où la récompense des bonnes œuvres est multipliée et les péchés seront pardonnés. Quiconque jeûne un jour, l’enfer s’éloignera de lui la distance de 100 ans, et quiconque jeûne trois jours (pendant ce mois), le paradis lui sera garanti ».[5]

 

Lire aussi : Profitons des différents actes recommandés de Rajab!

 

Etymologie

Le terme Rajab (رجب) a comme synonyme la gloire et l’exaltation. Une des raisons pour laquelle on a nommé ce mois “Rajab”, est que les arabes avant l’Islam lui donnaient beaucoup d’importance et le glorifier au point de s’accorder des trêves de tout acte d’hostilité et de conflit pendant ce mois. Il fait partie des mois sacrés (ashhur al-hârâm : أشهر الحرم) qui sont mentionnés dans le Coran : « إنَّ عِدَّةَ الشُّهُورِ عِنْدَ اللهِ إثْنَا عَشَرَ شَهْراً فِي كتابِ اللهِ يَوْمَ خَلَقَ السّماواتِ وَالأرْضَ مِنْهَا أَرْبَعَةٌ حُرُمٌ » [6] et qui sont : Muharram, Rajab, Dhu al Qi’da et Dhu al-Hidja.

Parmi ses noms les plus connus, on retrouve (al Assam : الأصم) qui a pour sens l’assourdissant, car pendant ce mois on entendait aucune voix où appelle d’aide et de secours, ni les bruits des armes. On trouve aussi (al Assab : الأصب) qui veut dire le généreux où le prodigue car le bien dans ce mois est largement répandu.

 

Les évènements importants du mois de Rajab

  • Naissance de l’Imam Mohammad al Baqer (a), 1er Rajab 57 H.
  • Naissance de l’Imam al-Hadi (a), 2 Rajab 212 H.
  • Martyre de l’Imam al Hadi (a), 3 Rajab 254 H.
  • Naissance d’Ali Asghar, 9 Rajab 60 H.
  • Naissance de l’Imam Jawad (a), 10 Rajab 195 H.
  • Naissance de l’Imam Ali b. Abi Taleb (a), 13 Rajab 10 av. la révélation.
  • Décès de Zaynab fille d’Ali b. Abi Taleb (a), 15 Rajab 62 H.
  • Prise de Khaybar par les musulmans sous le commandemant de Ali b. Abi Taleb, 24 Rajab 7 H.
  • Martyre de l’Imam el Kadhem (a), 25 Rajab 183 H.
  • Début de la révélation du prophète Mohammad (p.s.l), 27 Rajab.

 

References

[1] «Mafâtih al-Jinân», op.cit. p.185.

[2] Id.Ibid.

[3] «Mafâtih al-Jinân», op.cit. p.186.

[4] Sadouq, Mohammad Ibn Ali, Thawab al-Amal( la recompense des actes), p.53, Editions Sharif Razi, Qom, 1985.

[5] Idem.

[6] sourate at-Tawba, verset 36.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here