PARTAGER

SHAFAQNA – Saphir News | par Benjamin Andria : La communauté musulmane sud-africaine est sous le choc. Trois hommes ont attaqué, jeudi 10 mai, les fidèles d’une mosquée de Verulam, dans la banlieue de Durban, dans le nord-est du pays, tuant un imam et blessant grièvement deux personnes par arme blanche.

Ils ont « ligoté l’imam, l’ont jeté à terre et lui ont entaillé la gorge », a expliqué à l’AFP un porte-parole des services d’urgences IPSS. Il a rapidement succombé à ses blessures.

Avant de prendre la fuite en voiture, les assaillants ont lancé un cocktail molotov dans la mosquée qui a partiellement pris feu. Les pompiers ont pu circonscrire le feu rapidement.

À lire aussi: Israël envoie ses commandos de tueurs contre la diaspora palestinienne

Le motif de cette violente attaque, intervenue après la prière de l’après-midi, demeure à ce stade inconnu. « C’est la première fois qu’une chose de la sorte se produit en Afrique du Sud », a déclaré Faizel Suliman, président du Réseau musulman sud-africain. C’est la raison pour laquelle ni les responsables musulmans ni la police locale n’ont tenu à spéculer sur les motifs de cette attaque. Les organisations religieuses, aussi bien musulmanes, chrétiennes et juives, ont condamné cet acte odieux en plein lieu de culte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here