PARTAGER
Le 8 Ramadan : Descente de l’Évangile sur Jésus (p)

SHAFAQNA –  Les Livres révélés ont été descendus à certains prophètes. Tous les prophètes et messagers ont reçu une révélation qu’ils ont intégralement transmise.
Tous les prophètes ont appelé à adorer Dieu Celui Qui est unique, Qui n’a pas d’associé et Qui n’a absolument aucune ressemblance avec Ses créature sous quelque rapport que ce soit.
En effet, certaines lois ont changé en fonction des communautés mais la croyance elle est restée commune à tous.
De nombreux Livres célestes ont été révélés, les plus connus d‘entre eux sont : Az–Zabour (les Psaumes), At-Tawrat (la Thora authentique), Al ‘Injil (l’Evangile authentique) et Al-Coran (le Coran).

Dieu a fait descendre de nombreux Livres révélés à Ses Messagers

Allah a fait descendre Ses Livres révélés à certains prophètes pour guider les gens et leur indiquer le bien et le bonheur qui leur est promis dans la vie de l’au-delà. Plusieurs Livres ont été révélés par Dieu à Ses prophètes mais l’Islam est la religion de tous les prophètes. Tous les prophètes étaient musulmans, ils avaient tous la même croyance.

À lire aussi : Coran est le livre de «l’homme»: différents aspects de l’inimitabilité du Coran (partie2)

104 Livres révélés

Ibnou Hibban a rapporté dans son Sahih de la part de Abou Dhar Al-Ghifariyy qu’il a dit :

قُلْتُ : يَا رَسُولَ اللهِ ، كَمْ كِتَابًا أَنْزَلَهُ اللَّهُ ؟

قَالَ : مِئَةُ كِتَابٍ ، وَأَرْبَعَةُ كُتُبٍ ، أُنْزِلَ عَلَى شِيثَ خَمْسُونَ صَحِيفَةً ، وَأُنْزِلَ عَلَى أَخْنُوخَ (إدريس) ثَلاَثُونَ صَحِيفَةً ، وَأُنْزِلَ عَلَى إِبْرَاهِيمَ عَشْرُ صَحَائِفَ ، وَأُنْزِلَ عَلَى مُوسَى قَبْلَ التَّوْرَاةِ عَشْرُ صَحَائِفَ ، وَأُنْزِلَ التَّوْرَاةُ ، وَالإِنْجِيلُ ، وَالزَّبُورُ ، وَالْقُرْآنُ

(qoultou ya raçoula l-Lah, kam kitaban ‘anzalahou l-Lah ? Qala : mi’atou kitabin wa‘arba^atou koutoub, ‘ounzila ^ala Chith khamsouna sahifatan wa‘ounzila ^ala ‘akhnoukha -‘Idris- thalathouna sahifatan wa‘ounzila ^ala ‘Ibrahima ^achrou saha’if wa‘ounzila ^ala Mouça qabla t-Tawrati ^achrou saha’if wa‘ounzila t-Tawratou wal-‘Injilou waz–Zabourou wal-Qour’an)

« j’ai dit : Ô Prophète ! Combien de Livres Dieu a-t-il révélés ? Il a dit : Cent quatre Livres, 50 à Chith, 30 à Idris, 10 à Ibrahim, 10 à Mouça avant la Tawrat (Thora), At-Tawrat, al-‘Injil, az–Zabour et le Coran… »

Notez toutefois que les prophètes qui n’ont pas reçu de livre ont reçu une révélation.

Les Livres célestes les plus connus

Le nombre des Livres célestes est grand mais les plus connus d’entre eux sont au nombre de quatre. Ces Livres sont :

1. Az–Zabour :

Les Psaumes ont été révélés à notre maître David (Dawoud). Allah dit :

وآتَيْنا داودَ زَبورًا

(wa‘atayna Dawouda Zaboura)

« Nous avons révélé à Dawoud les Psaumes. » [Al-‘Isra’/ 55] et [An-Niça’/ 163]

2. At-Tawrat :

Le 5 Ramadan: Descente de la Torah sur Moïse (p)

La Thora a été révélée à notre maître Moïse (Mouça) en hébreu le 5e jour du mois de Ramadan. Allah dit :

إنّا أنزلنا التوراة فيها هدىً ونور

(‘inna ‘anzalna t-Tawrata fiha houdan wanour)

« Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a une bonne guidée et une lumière. » [al-Ma’idah/ 44]

3. Al-‘Injil :

Le 8 Ramadan : Descente de l’Évangile sur Jésus (p)

L’Évangile a été révélé à notre maître Jésus (^Iça)  en langue syriaque le 8e jour du mois de Ramadan. Allah dit :

وقَفَّيْنا بِعِيسَى ابنِ مَريمَ وآتَيْناهُ الإنجيل

(waqaffayna bi^Iça bni Maryama wa‘ataynahou l-‘ Injil)

« Nous les avons fait suivre de Jésus fils de Marie et Nous lui avons apporté l’Évangile. » [’Al-Hadid / 27]

« Et Nous lui avons donné l´Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu´il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux.» [Coran 5.46]

À lire aussi : Leçons tirées du Coran (partie 4): Comment les prophètes Ayyûb, Yûsuf, et Yûnis ont-ils prié Allah?

4. Al-Coran :

Il a été révélé à notre maître Mohammad (p) en langue arabe. Allah dit :

إنّا نحن نزّلنا عليك القرآنَ تنزيلًا

(‘inna Nahnou nazzalna ^alayka l-Qour’ana tanzila)

« Nous avons fait descendre sur toi le Coran au fur et à mesure. » [‘Al-‘Insan / 23]

Quant aux autres Livres descendus sur les autres Envoyés, Dieu ne mentionne pas leurs noms. Ce que nous savons, c’est que chaque Prophète envoyé par Dieu était porteur d’un message à transmettre à son peuple. Dieu dit : « Les gens formaient (à l´origine) une seule communauté. Puis, (après leurs divergences,) Allah envoya des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs; et Il fit descendre avec eux le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. » (Coran 2.213)

Nous devons croire à ces Livres de manière générale. Et il ne nous est pas permis d’attribuer à Dieu quelque Livre qu’il ne fait pas Sien dans le Coran.

Nous devons croire que le Coran est l’ultime Livre à avoir été révélé par Dieu, Exalté soit-Il, et qu’Il lui a conféré des qualités le distinguant des Livres antérieurs, dont les plus importantes sont :

1. Le fait tout d’abord qu’il englobe la somme des enseignements divins et confirme le révélé des Livres précédents quant à l’unicité de Dieu et l’obligation de L’adorer et de se conformer à Ses prescriptions. Il synthétise les bienfaits et les vertus qui étaient, dans les autres Livres, éparpillés, et domine les Ecrits antérieurs, confirmant la vérité contenue en eux et indiquant l’altération qu’ils ont subie.

Dieu dit : « Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. » (Coran 5.48)

Il a apporté à l’ensemble de l’humanité une législation contenant tout ce qui est nécessaire pour faire son bonheur dans les deux demeures. Il a abrogé toutes les législations antérieures, et établi les prescriptions définitives, lesquelles sont valables en tout temps et tout lieu.

2. En outre, le Coran est l’unique Livre que Dieu a préservé de toute altération. « C’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est nous qui en sommes gardiens. » (Coran 15.9) ; « Le faux ne l´atteint [d´aucune part], ni par devant ni par derrière. » (Coran 41.42)

Cette qualité dérive d’une autre, à savoir que le Coran a été révélé à Mohammad (p) pour l’humanité entière et non à l’intention d’un peuple particulier comme ce fut le cas des Livres divins précédents. C’est pourquoi a-t-il été préservé de toute déformation aux fins de demeurer jusqu’à la fin des temps un argument contre les gens.

Quant aux autres Livres, Dieu s’était, dans chacun d’eux, adressé à une communauté particulière sans y inclure les autres. Bien que toutes les Ecritures s’accordaient sur le fondement de la religion, il n’en restait pas moins que les législations et les prescriptions qu’ils contenaient étaient spécifiques à des époques et des peuples précis.

Dieu dit : « A chacun de vous Nous avons assigné une législation et une voie bien claire. »(Coran 5.48). C’est pourquoi, Dieu ne s’engagea pas à les sauvegarder comme Il le fit pour le Coran. Par exemple, pour la Thora, Dieu dit : « Car on leur (les savants Juifs) a confié la garde du Livre d´Allah, et ils en sont les témoins. » (Coran 5.44)

Il signala dans Son Livre ultime les altérations dont ils firent l’objet.

Touchant la Torah, Dieu dit :

« Eh bien, espérez-vous, que des pareils gens (les Juifs) vous partageront la foi ? alors qu´un groupe d´entre eux, après avoir entendu et compris la parole d´Allah, la falsifièrent sciemment. » (Coran 2.75)

Concernant l’Evangile, Dieu dit :

« Et de ceux qui disent : “Nous sommes chrétiens”, Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé…Ô gens du Livre! Notre Messager (Mohammad) vous est certes venu, vous exposant beaucoup de ce que vous cachiez du Livre. »(Coran 5.14)

Parmi les altérations introduites par les Juifs et les Chrétiens dans leur religion, les premiers ont porté de graves diffamations sur les Prophètes en leurs associant des péchés capitaux comme l’ivrognerie pour Noé, l’inceste pour Loth, l’adultère pour David, l’idolâtrie pour Salomon, l’édification du veau d’or par Aaron, et les seconds ont divinisé Jésus et instauré une trinité entre lui, Dieu et le Saint esprit.

Entre la calomnie et la divinisation des Prophètes, le Coran corrige les Juifs et Chrétiens, et établit que tous les Messagers de Dieu sont des humains vertueux que Dieu a privilégiés en les désignant pour recevoir la Révélation. Ils sont qualifiés pour la recueillir et pour la transmettre aux gens.

La vérité qu’aucun esprit équitable ne discute est qu’il n’existe pas aujourd’hui sur terre un Livre qui peut être attribué au Créateur si ce n’est le Coran. Il est des arguments sensibles qui le montrent sans parler de la déformation des Livres (anciens dont le Coran fait état). De ces preuves, signalons les suivantes :

1. Tout d’abord les textes originaux des Livres révélés avant le Coran ont disparu et seules demeurent les traductions qui en ont été réalisées. Le Coran, lui, demeure bien préservé dans son intégralité, dans ses sourates, ses versets, ses mots et ses voyelles, comme il a été communiqué par l’Ange Gabriel au Messager de Dieu et tel que ce dernier le lut à ses compagnons.

2. Ensuite, on note que la parole humaine s’est mêlée, dans ces Ecritures, à la Parole de Dieu ; il s’y trouve le commentaire, l’histoire, la vie des Prophètes et de leurs disciples et les déductions des juristes. Au point qu’il est difficile de distinguer la parole de Dieu de celle des humains. Quant au Coran, il est exclusivement la Parole de Dieu, rien d’autre ! Les paroles de Mohammed  et de ces compagnons  sont compilées dans des livres distincts de Hadiths, tels le Sahih Bukari et Muslim.

3. La Torah et l’Evangile n’ont pas de chaîne de transmission authentique. Entre outre, les noms des rapporteurs entre la première source qu’ont été Moïse et Jésus et les copies actuelles, sont inconnus. Ceci a provoqué une multiplication de copies qui se contredisent les unes des autres et qui diffèrent selon les versions et les traductions. Par exemple, les quatre Evangiles des chrétiens actuels ont été choisis par les Chrétiens de l’époque parmi soixante-dix autres Evangiles.

Quant au Coran, il a été rédigé dès la mort de Mohammed (p), par ses propres compagnons qui l’avaient totalement mémorisé. De ce fait, il n’y a qu’une seule version du Coran, en langue arabe d’origine.

___________________________________________________

Références: Apbif, Islammedia, Centre-zahra

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here