PARTAGER

SHAFAQNA – Liberation : Des témoignages font état de servitude dans des usines de vêtements, mais aussi des cimenteries ou menuiseries.

Ce travail, parfois entièrement gratuit, parfois rémunéré au salaire minimum local, serait imposé à environ 10% des centaines de milliers de prisonniers issus des minorités ouïghoures et kazakhes de la région du Xinjiang.

À lire aussi : Nouvelle Vidéo exclusive : un nouveau camp de « rééducation » pour les Ouïghours découvert au Xinjiang

Ce sous couvert de «formation professionnelle gratuite» – y compris pour les gens ayant déjà un emploi, comme une femme médecin. Badger a annoncé suspendre la livraison de vêtements le temps d’une enquête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here