PARTAGER

SHAFAQNA – Imam Hussain : Dès que le mois de Moharram arrive, la ville saint de Kerbala se transforme en autre ville, ne ressemble point à aucune autre ville dans le monde.

Les bannières et les affiches noires transforment le visage de la ville en autre visage complètement triste. Les habitants de la ville ainsi que les visiteurs Arabes et étrangers exercent les rites en commémorant la bataille d’ Al-Taf où l’Imam Hussein le petit – fils du prophète Mohammed (saws) fut tombé martyr .

Les processions et les organismes de service se répandent dans les rues pour commémorer les cérémonies de Achoura et pour fournir de divers services aux visiteurs.

Le statut de Takiyah constitue l’une des traditions annuelles les plus célèbres à Kerbala au mois de Moharam. Les pavillons et les Takiyahs étaient, auparavant, caractérisés par l’existence de feu comme signe de leurs placements afin de faciliter l’accueil des visiteurs et pour leur distribuer de nourriture et d’autres services,  mais avec le fil du temps les feux ont été remplacés par des lampes colorées comme l’on voit ces jours-ci.

À lire aussi: Le saint Sanctuaire de l’imam Hussein se prépare pour accueillir le mois de Moharram

L’historien Saïd Rachid Zmizm a dit que les rituels husseinites ont été interdits à l’époque des Ottomans et on les a pratiqués en dissimulation jusqu’au règne du gouverneur ottoman d’Irak Ali Reza Pacha qui est connu par son amour aux Ahlulbayt(as).

Il ajoute que, en 1820, le gouverneur ottoman Ali Reza Pasha s’est rendu aux processions et aux Takiyahs, et il a fait don d’une collection d’antiquités et de lanternes aux propriétaires des processions.

En parlant du flambeau qui avance la cortège, M. Zmizm a dit : ” le flambeau était autrefois en bois dont la tête couverte de chiffons ou de tissus pour faciliter l’allumage. On ajoute, à ces chiffons, de l’huile pour garder la perpétuation de la flamme.

Il a poursuivi sa parole disant : ” le but de porter le flambeau dans les processions est pour illuminer la procession et la route devant les gens. Cette tradition entre dans le patrimoine folklorique chez de nombreux propriétaires des processions.

 Il décrit les flambeaux dans les années passées en disant que le flambeau était en forme de navire où il y a, au centre,  une forme de miniature du dôme de mausolée de l’imam Hussein(as), et au-dessus,  le  navire est décoré de quatorze lanternes symbolisant les quatorze Imams des Ahlulbait(as).

Il est à noter que la première Takiyah a été érigée dans la ville de Kerbala sur la rue d’ Al-Abbas en 1919, où la ville de Kerbala était entourée de grands murs.

À lire aussi: Qui est l’Imam al-Hussayn (A.S)?

صور .. التكايا والمواكب الحسينية تنير شوارع كربلاء

صور .. التكايا والمواكب الحسينية تنير شوارع كربلاء

صور .. التكايا والمواكب الحسينية تنير شوارع كربلاء

صور .. التكايا والمواكب الحسينية تنير شوارع كربلاء

صور .. التكايا والمواكب الحسينية تنير شوارع كربلاء

صور .. التكايا والمواكب الحسينية تنير شوارع كربلاء

صور .. التكايا والمواكب الحسينية تنير شوارع كربلاء

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here