PARTAGER

SHAFAQNA – DC avec AFP : C’est la ville de Jeddah sur la mer Rouge qui a accueilli le premier « hackathon » d’Arabie saoudite, un marathon numérique réunissant des développeurs et des investisseurs. Il a été dédié au hajj, prévu pendant la deuxième moitié du mois d’août.

Ce pèlerinage où sont attendus deux millions de fidèles est l’un des cinq piliers de l’islam. Il représente aussi un énorme défi logistique pour les autorités saoudiennes. Luttant durant 36 heures contre le sommeil, des programmateurs du monde entier se sont penchés sur une question essentielle: comment prévenir à l’avenir les accidents mortels pendant le hajj?

À lire aussi: Chine : des puces électroniques pour surveiller les musulmans se rendant à La Mecque

Atteindre rapidement les personnes ayant besoin de soins médicaux
Cinq jeunes femmes saoudiennes, yéménites et érythréennes ont travaillé à la conception d’une application permettant aux ambulanciers d’atteindre rapidement des personnes ayant besoin de soins médicaux, à travers un système de géolocalisation. Deux Pakistanais se sont associés à des étudiants d’Asie de l’est pour créer une « laisse virtuelle » permettant de localiser des proches perdus dans la marée humaine, grâce à bracelets électroniques.

Quatre Saoudiens ont travaillé à la conception de poubelles à capteurs qui avertissent les éboueurs quand celles-ci sont pleines. Au total, près de 3.000 programmateurs ont participé à l’événement, faisant dire aux organisateurs que l’Arabie saoudite a battu le record du nombre de participants à un « hackathon ». « Nous voulons faciliter le hajj aux pèlerins du monde entier », a déclaré Nouf al-Rakan, à la tête de la fédération saoudienne pour la cybersécurité et la programmation, qui a organisé l’événement.

Ce hackathon « nous apportera de nombreuses solutions et idées  dans lesquelles nous pourrons investir », a-t-elle déclaré à l’AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here