Des efforts de l’ICESCO pour lutter contre le travail des enfants

by Pey Bahman Z
ICESCO

SHAFAQNA – A l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a appelé la communauté internationale à lutter contre le travail des enfants.

Le monde célèbre le 12 juin de chaque année la Journée mondiale contre le travail des enfants afin de faire la lumière sur l’un des phénomènes sociaux les plus néfastes pour cette catégorie.

En effet, les statistiques internationales montrent qu’un enfant sur dix est contraint de travailler, lequel phénomène s’est exacerbé avec la crise de COVID-19. Cette journée est donc l’occasion de rappeler la nécessité d’efforts concertés de la communauté internationale pour y faire face et réaliser le thème adopté au titre de 2022, à savoir : « La protection sociale universelle pour mettre fin au travail des enfants ».

A cette occasion, l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) appelle toutes les institutions gouvernementales, les organisations non gouvernementales et le secteur privé à travers le monde à unir leurs efforts pour promouvoir les obligations internationales qui interdisent toutes les formes de travail des enfants, notamment la Charte de l’enfant en Islam, les protocoles internationaux et régionaux relatifs à la protection des enfants, La Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, la Convention n°138 de l’Organisation internationale du travail concernant l’âge minimum d’admission à l’emploi, la Convention n° 132 concernant les pires formes de travail des enfants, et l’article 32 de la Convention internationale des droits de l’enfant.

À lire aussi: La journée mondiale de lutte contre le travail des enfants

L’ICESCO appelle également toutes les institutions et instances de ses États membres à renforcer le cadre juridique et des droits dans le traitement des questions relatives au travail des enfants, à prendre en compte leurs spécificités sociales et leur niveau de vulnérabilité, à assurer la participation de tous à l’élaboration des plans et projets nationaux pour mettre fin au travail des enfants, à impliquer les enfants et débattre avec eux de leurs droits, à surveiller et prévenir tous types d’exploitation et de violence à leur encontre, et à assurer leur éducation et leur intégration sociale. Pour ce faire, il faut :

-Mettre fin au travail des enfants et assurer leur réinsertion scolaire.

-Harmoniser la législation nationale avec les normes juridiques internationales et assurer l’application des lois nationales relatives à l’âge de la scolarité obligatoire et au travail des enfants.

-Protéger les enfants des vulnérabilités économiques et sociales.

-Garantir l’accès aux programmes d’enseignement à distance.

-Protéger les enfants de l’impact des conflits armés.

-Promouvoir les programmes d’éducation parentale et impliquer les élus locaux, les parlementaires et la société civile.

Source: ICESCO

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.