PARTAGER

SHAFAQNA – Le Figaro : Selon les indices découverts, les victimes ont été tuées alors qu’elles tentaient de rejoindre les territoires sous contrôle de l’armée de Bosnie à l’été 1992, a expliqué Emza Fazlic, porte-parole de l’Institut pour les disparus, citée par Fena. Les corps ont été transférés à Sarajevo où des tests ADN devraient permettre de les identifier. Des informations à ce sujet seront disponibles dans les six à huit semaines à venir, a précisé la porte-parole.

À lire aussi : “Islam dans l’identité culturelle européenne”, largement accueilli à l’exposition du livre de Sarajevo

Selon l’institut bosnien pour les personnes disparues, plus de 7000 personnes sont toujours recherchées en Bosnie où le conflit intercommunautaire (1992-95) a fait au total 100.000 victimes. À la fin de ce conflit, 31.500 personnes restaient portées disparues. Depuis, les restes d’environ 25.000 victimes ont été exhumés de centaines de charniers. Il y a eu très peu de charniers découverts ces dernières années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here