PARTAGER

SHAFAQNA – Al Kafeel : Le représentant de l’autorité religieuse suprême ; Sayeed Ahmed Al Safi a annoncé la déclaration de l’autorité religieuse suprême à Najaf à l’occasion de l’anniversaire de la Fatwa de l’autodéfense, ceci est venu dans le deuxième sermon de la prière du vendredi 10 Shawal 1440 AH correspondant au 14 Juin 2019 tenue dans la nef sainte Husseinite.

Le texte de la déclaration :

(Chers frères et sœurs …. Je vous lis le texte reçu du bureau de son éminence l’autorité religieuse suprême à Najaf à l’occasion de l’anniversaire de la Fatwa de l’autodéfense) :
Comme hier le treize Juin 2014, il y a cinq ans- De ce lieu la référence religieuse suprême a émis la fatwa bénie de la nécessité de l’autodéfense, appelant les irakiens à prendre les armes pour rejoindre les forces de sécurité afin de défendre l’Irak, son peuple et ses sanctuaires devant l’attaque des terroristes Daesh, qui ont envahi de vastes régions dans un certain nombre de provinces et menaçaient la capitale Bagdad et d’autres provinces également, ainsi des hommes héroïques de l’Irak jeunes et vieux et de diverses couches sociales, et se sont précipités sur les champs de bataille avec un enthousiasme sans précédent et une vigueur indescriptible, et se sont battus pendant plus de trois ans dans des combats acharnés, de cet héroïsme a eu de grands sacrifices, des dizaines de milliers de martyrs et des blessés, sauvant le précieux pays et les sanctuaires, et Dieu leur a accordé la victoire et ont été capable de vaincre les terroristes et débarrasser les terres violées du pays des agresseurs et éliminer leur prétendu état.

Cet accomplissement historique n’aurait pas été possible sans l’unité des Irakiens, leur cohésion, l’unification de leurs rangs, le dépassement des forces politiques de leurs différences et de leurs conflits, et leur supériorité sur les intérêts personnels, fractionnels, nationaux et régionaux devant l’intérêt suprême de la patrie et des citoyens de diverses composantes. En plus de la coopération des pays frères et amis et de leur contribution active à aider l’Irak à vaincre le terrorisme.

Mais après la guerre, la victoire claire et les différentes régions débarrassées de la profanation des terroristes, le différend a de nouveau été soulevé – encore une fois et parfois caché – parmi les parties qui ont pris le contrôle, et l’augmentation du conflit entre les forces qui veulent maintenir leurs positions et les autres forces est apparue pendant la guerre avec Daesh cherchant à consolider leur présence et à obtenir certains gains, et les conflits de positions et de lieu – comme les ministères de la Défense et de l’Intérieur – et les quotas abominables empêchent l’achèvement du remaniement ministériel, et la corruption sévit toujours dans les institutions de l’État qui n’ont pas rencontré de mesures pratiques pour punir les coupables, la bureaucratie administrative, le manque d’opportunités d’emploi et le manque criant de services de base – à l’exception des améliorations récentes apportées à certains – continuent de causer des souffrances et des difficultés aux citoyens, les lois qui ont accordé des privilèges injustes à certains groupes aux dépens du reste de la population sont toujours en vigueur et n’ont pas été modifiées, toutes dans des conditions extrêmement dangereuses dans cette région sensible. La tension s’est accrue après une période de calme relatif.

À lire aussi : L’autorité religieuse suprême: le dirigeant doit être miséricordieux, juste et donne à ceux qui travaillent avec lui des outils pour servir le peuple et les classes vulnérables

La poursuite du conflit sur le butin et les gains ainsi que la création de problèmes de sécurité, tribaux et sectaires, ici ou là, à des fins spécifiques, et de ne pas se précipiter pour résoudre les problèmes des régions touchées par la guerre contre le terrorisme, donnent aux évadés de Daesh la possibilité de mener des attaques contre la sécurité et la stabilité, et peuvent trouver hospitalité chez certains contrariés et égarés, ce qui ajoute de la complication à la situation.

La normalisation de la situation dans ces régions et la mise en place d’une sécurité sur la base du respect professionnel de l’inviolabilité du citoyen lui donnent la possibilité de vivre dans la dignité et de prévenir et garder ses droits légaux, sans quoi le risque de ramener le pays dans des circonstances dont la douleur et la tragédie seront inoubliable.

Les parties concernées du dossier de sécurité doivent faire très attention à ce qui peut arriver en raison des facteurs mentionnés, gérer ce dossier important avec professionnalisme, et accorder une attention particulière aux efforts de renseignement visant à déjouer les schémas terroristes avant leur mise en œuvre, et assurer un contrôle précis des zones pouvant servir de base à leurs déplacements. Et ne permettez aucune négligence ou négligence dans ce domaine.

Salutations aux martyrs et aux êtres chers de leurs familles ainsi qu’aux chers combattants blessés et handicapés, ainsi qu’aux hommes héroïques des différents types de forces armées et de services de sécurité soucieux de la sécurité et de la stabilité de la patrie et de la protection des citoyens et des résidents … Nous demandons à Dieu de les garder et de les aider pour le mieux du pays et des citoyens, c’est le plus miséricordieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here