PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : La fonte des neiges dans les Alpes a laissé place à un triste paysage. Selon Le Monde, la hausse des températures a permis de révéler les corps de migrants morts, qui tentaient de passer en France. Bien loin de la Méditerranée, qui recèle de corps de personnes ayant péri en tentant de la traverser, cette nouvelle situation a provoqué un vive émoi dans notre pays. Des riverais, mais aussi une association, Tous migrants, tentent de savoir qui sont ces exilés retrouvés morts et de comprendre leur parcours.

C’est en mai dernier qu’avait été découvertes les dépouilles de trois migrants dans les Alpes, du côté du col de l’Echelle où Génération identitaire avait d’ailleurs lancé une opération digne d’une milice. Un premier cadavre avait été retrouvé côté italien, deux du côté français.

À lire aussi : La police aux frontières accueille les migrants dans des « conditions indignes »

Si Tous migrants tente de retrouver qui étaient ces migrants, une chose est sûre : c’est en tentant d’emprunter la route entre la ville italienne de Turin et Briançon que ces exilés sont morts, alors que les contrôles aux frontières avaient été durcis du côté de Menton et de la vallée de la Roya. Malgré tout, les patrouilles du côté du col de l’Echelle ont obligé les migrants à prendre des risques.

Pour l’association Tous migrants, ces drames « ne sont pas des accidents mais bien la conséquence d’une politique mortifère. » Elle rejette la faute sur les autorités françaises et demande la des opérations de la police aux frontières, de la gendarmerie et des militaires qui, selon elle, mettent tout en œuvre pour intercepter les migrants. D’ailleurs, un rapport du contrôleur général des lieux de privation de liberté a récemment déploré la façon dont les agents de la police aux frontières accueillaient les migrants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here