PARTAGER

SHAFAQNA – Saphir News | par Hanan Ben Rhouma :

1- Sur les 32 équipes en lice dans la compétition, sept sont issus de pays à majorité musulmane dont cinq issus du continent africain : l’Arabie Saoudite, l’Egypte, l’Iran, le Maroc, le Nigéria, le Sénégal, la Tunisie.

2- Tout ne se joue pas qu’à Moscou et Saint-Pétersbourg. Les équipes sont en effet réparties dans onze villes de l’ouest de la Russie : Ekaterinbourg, Nijni-Novgorod, Kazan, Rostov-sur-le-Don, Samara, Saransk, Sotchi, Volgograd.

A cette liste s’ajoute Kaliningrad, une enclave isolée du reste du territoire russe entre la Pologne et la Lituanie.

3- C’est dans la capitale tchétchène Grozny que l’Egypte est accueillie. Les yeux seront rivés sur la mégastar Mohamed Salah, blessé lors la finale contre le Real Madrid qui a remporté la Ligue des Champions.

4- L’équipe égyptienne compte parmi les siens le vétéran de la compétition. Il s’agit d’Essam El-Hadary. A 45 ans, le capitaine des Pharaons fait l’histoire en étant le plus vieux joueur à participer à une Coupe du monde. Rappelons que la carrière d’un footballeur prend souvent fin vers l’âge de 35 ans.

À lire aussi: Coupe du monde 2018: comment les joueurs musulmans gèrent le ramadan

5- Le Mondial commence ce qui devrait probablement être le dernier jour du Ramadan, ce qui arrangera grandement les affaires des joueurs musulmans qui ont l’habitude de jeûner, de rattraper ou de compenser les jours de jeûne manqués.

La Coupe du monde 2026 attribuée

6- La compétition débute au lendemain de l’attribution par la FIFA du pays hôte de la Coupe du monde 2026. Et c’est le trio Canada/USA/Mexique qui a été préféré au Maroc dont il s’agissait de sa cinquième candidature. Celui-ci a été soutenu par 65 pays (33 % des votes) dont la France, la Belgique et l’Algérie contre 134 pays (67 %) pour le trio. A noter, sept pays arabes ont voté pour la candidature américaine en 2026 : l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, les Emirats arabes unis, la Jordanie, le Koweït, l’Irak et le Liban.

Avant 2026, le Qatar assurera le Mondial 2022. Mais on n’en est pas encore là !

7- Alors que l’Espagne fait partie des équipes qui peuvent aller loin dans ce Mondial 2018, quelle ne fut pas la surprise d’apprendre le limogeage express de l’entraîneur la veille du début de la compétition.

Julen Lopetegui a été écarté de son poste au lendemain de sa nomination au poste d’entraîneur du Real Madrid, après le départ surprise de Zinedine Zidane. Un sélectionneur par intérim Fernando Hierro a été nommé.

Les paris sont lancés !

8- Qui des pays sera sacré champion du monde ? Les pronostics vont bon train. Le Brésil et l’Allemagne font clairement partie des favoris incontestés.

Au nombre des challengers, on compte l’Argentine, la Belgique, l’Espagne, le Portugal et la France (tous dans le top 10 du classement FIFA 2018). Les Bleus ne devraient pas trop mal s’en sortir. Mais le Mondial peut nous réserver bien des surprises. Faites vos jeux. Et vive les paris… d’amis ! Résultats le 15 juillet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here