PARTAGER

SHAFAQNA – Oumma : Dans un Danemark qui, à l’instar de cinq autres pays européens dont la France, a banni le niqab et inflige de lourdes amendes à la poignée de femmes qui s’aventurent dans l’espace public sous leur long voile intégral, une photo saisissante n’a laissé personne indifférent à Coppenhague…

On peut même aller jusqu’à dire que c’est la photo choc qui fâche et crée actuellement de forts remous dans les rangs de la représentation nationale.

L’accolade chaleureuse qui a visiblement brisé la glace entre une policière et une citoyenne voilée de la tête aux pieds n’a, en effet, pas réchauffé le coeur de la classe politique danoise. Elle a plutôt refroidi l’ensemble des parlementaires, irritant au plus haut point les représentants du parti libéral Venstre (La Gauche).

À lire aussi: Danemark : musulmanes et non musulmanes contre la loi anti-burqa

Loin d’avoir été émus par l’histoire pleine d’humanité de cette photo – la femme agent de police, touchée de voir sa concitoyenne fondre en larmes devant elle, l’a spontanément prise dans ses bras pour la consoler – les députés Venstre n’en démordent pas : ils exigent que des sanctions soient prises à l’encontre de cette représentante des forces l’ordre qui, selon eux, a failli à sa mission.

« Cette photo fait de la police une actrice involontaire dans un débat politique très sensible, auquel elle n’a pas à participer. Le travail des forces de l’ordre est de faire appliquer la loi, pas d’enlacer les gens qui y sont opposés », a tempêté l’un d’eux.

Bien qu’essuyant une salve de critiques, la policière, qui ne regrette nullement son geste, fait front. Elle affirme haut et fort que son « rôle consiste également à apaiser les tensions lors de manifestations », ce à quoi son avocat a renchéri : « Cela n’a absolument aucun sens. Ma cliente aurait agi exactement de la même façon avec n’importe qui, cela n’avait rien à voir avec le fait que la personne portait le niqab ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here