PARTAGER

SHAFAQNA – Astan Quds Razavi : Astan news a annoncé que Seyed Mohammad Reza Fazel Hashemi, chef du département des manuscrits de l’Organisation des Bibliothèques, des Musées et du Centre des documents de l’Astan Qods-e Razavi avait déclaré :« Baha’eddin Muhammad Hossein Ameli, connu sous le nom de « cheikh Bahaï », a écrit plus de 90 livres et traités sur la politique, la jurisprudence, la science des hadiths, les mathématiques, la morale, l’astronomie, le mysticisme, l’ingénierie, l’art et la physique, et de nombreux poèmes en arabe et en persan, conservés pour la plupart, à la Bibliothèque centrale de l’Astan Qods-e Razavi. Ces œuvres en majorité rédigées et corrigées par lui-même, appartenaient à sa bibliothèque personnelle qu’il a offerte à la Bibliothèque centrale de l’Astan Qods-e Razavi ».

Faisant allusion à l’un de ces manuscrits sur lequel le cheikh Bahaï a écrit un commentaire traduit pas son étudiant, Ibn Khatoon, il a déclaré :
«Un livre intitulé ″Quarante Hadiths″ connu sous le nom d’Arbaïn, écrit en 1010, en arabe, est une œuvre précieuse du cheikh Bahaï qui fut offerte en 1309 de l’hégire. Bien que de nombreux savants chiites aient rédigé des livres de hadiths, cette œuvre appelé aussi ″Quarante Hadiths″ est l’une des meilleures et des plus connues. Un autre livre de ce savant célèbre de l’époque Safavide, intitulé ″Sélection des interprétations″ au sujet du commentaire du Coran, a été rédigé en 1014 et offert en 1067 par Ibn Khatoon Ameli. L’une des plus remarquables œuvres du cheikh Bahaï dans le domaine de la science et des enseignements islamiques, est celle rédigée en 1017 à Ispahan intitulée ″ Mashreq ol-Shamsin″ ou ″Majma’ ol-Nourin et Matla’ ol-Nayerin″ qui est une présentation par l’auteur, en utilisant les versets et les hadiths sur la jurisprudence, de la méthode d’argumentation en jurisprudence chiite. ″Asna Ashriyate Khams″ connu aussi sous le nom de ″Rasael Khams Asna Ashriyeh″ ou ″Traité duodécimain″ est un livre sur la purification, la prière, l’aumône, le jeûne et le hajj, rédigé en 1027 à Machhad, et offert à l’Astan Qods-e Razavi par le Roi Nader Shah».

À lire aussi: Cheikh at-Tûsî et sa grande influence sur le cours historique du fiqh chiite

Précisant que le cheikh Bahaï était un des grands donateurs de l’Astan Qods-e Razavi, dont les donations ne se limitent pas à ses œuvres, le responsable du département des manuscrits de l’Organisation des Bibliothèques, des Musées et du Centre des documents de l’Astan Qods-e Razavi a précisé : « Des manuscrits coraniques attribués à l’Imam Ali (as), l’Imam Hassan (as), l’Imam Hussein (as) et l’Imam Sadjad (as) rédigés en écriture coufique sur des peaux de gazelles, ont été offerts à l’Astan Qods-e Razavi par Shah Abbas I de la dynastie des Safavides, accompagnés d’un acte de donation du Sheikh Bahaï en personne. Chacun de ces Corans est considéré comme un chef-d’œuvre d’art islamique des premiers siècles».

Baha’eddin Muhammad ibn Hossein ibn Ameli, connu sous le nom de cheikh Bahaï, était un grand savant chiite des 10ème et 11ème siècles. Les vingt dernières années de sa vie, il occupa le poste de « cheikh ol Islam » à la cour du Shah Abbas I, le roi le plus puissant de la dynastie des Safavides. Il décéda en 1031 de l’hégire à Ispahan, et fut enterré sur sa volonté, à proximité du tombeau d’Ali ibn Moussa al-Reza (as).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here