PARTAGER

SHAFAQNA – Musulman Productif | par Uzma Awan : Notre relation avec le Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille) est fascinante. Il veillait toutes les nuits en prières pour nous, il y a de cela 1400 ans. Il ne nous a jamais vu, nous ne l’avons jamais rencontré, mais un lien unique nous connecte à lui. C’est surement ce que signifie être une Oumma.

Peu importe à quel point nous sommes déprimés, lorsqu’un incident de la vie du Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille) nous est relaté, (nous effaçons d’un revers de main le sentiment de tristesse pour laisser place à la motivation.

Le mois de Ramadan est une période où en dépit de nos objectifs et aspirations élevées, il peut arriver que nous succombions à l’oisiveté. Chacun souhaite profiter au mieux de son temps, mais parfois on semble dépassé. Alors voyons ensemble comment notre bien-aimé Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille) passait le mois béni de Ramadan.

À lire aussi: Chants d’amour avec Allah : Connaissance de l’invocation d’al-Iftitah (partie 1)

Adorer et se souvenir d’Allah

Nous savons tous que le Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille) trouvait réconfort et apaisement dans l’adoration et le souvenir de son Créateur. Néanmoins, à l’approche du mois de Ramadan, il redoublait d’efforts. Invoquant humblement son Seigneur, il recherchait aide, appui, victoire et guidée. C’est cette force spirituelle qui le rendait fort et préservait sa motivation de jour comme de nuit.

Pourquoi sommes-nous à la traîne dans nos devoirs religieux ? Parce que nous manquons de force spirituelle.

L’approche musulmane : comme le mois de Ramadan, nous devrons faire un plein d’énergie spirituelle supplémentaire. Quand votre âme vous chuchotera : « Tu n’es pas à la hauteur pour accomplir des actes d’adoration », rappelez-vous ce qui suit :

Allah – soubhanaHou wa Ta’ala – dit :

« ô hommes ! Adorez votre Seigneur qui vous a créés, vous et ceux qui vous ont précédés ! Peut-être obtiendriez-vous ainsi le salut de votre âme. » [Sourate La Vache (Al Baqara), 2 :21]

Dans ce verset, Allah soubhanaHou wa Ta’ala nous donne la réponse pour devenir quelqu’un de vertueux (Moutaqqi). Plus nous prions, plus nous développeront la crainte de Dieu.

Les journées du Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille)

Nous avons la possibilité de nous asseoir dans des bureaux ou maisons climatisées, mais nous continuons à nous plaindre, alors que le Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille) invitait à l’islam sans relâche sous la chaleur caniculaire de l’Arabie Saoudite. Il rencontrait des gens et les conseillait sur leurs affaires quotidiennes. Il a également combattu en état de jeûne. La bataille de Badr et de Tabouk ont d’ailleurs été menées durant ce mois béni.

Comparons ces faits avec notre vie : un simple trajet entre le travail et la maison nous semble insurmontable !

L’approche musulmane : quand votre motivation s’amenuise ou quand votre âme (nafs) vous chuchote « repose-toi un peu, dors encore un peu », rappelez-vous de ceci :

« Ô croyants ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont précédés, afin que vous manifestiez votre piété. » [Sourate La Vache (Al Baqara), 2 :183].

Ce verset vous encouragera inchaAllah à ne pas prendre le jeûne comme un fardeau mais plutôt comme une pratique prescrite également aux générations précédente. S’ils ont réussi à atteindre leurs buts, alors nous le pouvons aussi.

Mangez avant l’aube (Souhour)

Prendre un repas avant l’apparition de l’aube est ce qui différencie notre jeûne de celui des gens du Livre. C’est également ce qui nous procurera l’énergie suffisante pour tenir tout au long de la journée. Le Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille) a dit :

« Mangez le souhour car le souhour est une bénédiction ».

Beaucoup de personnes sautent le souhour, soit parce qu’ils se couchent trop tard et ne peuvent pas se lever à l’heure,  ou bien n’ont même pas préparé leur collation. Ne pas planifier le souhour la veille incite à opter pour la facilité en sautant tout bonnement le repas.

L’approche musulmane : un musulman productif dort et se réveille tôt. Sa journée est bien planifiée dès son réveil. Il se lève avant la prière de l’aube afin d’avoir une discussion privée avec Allah soubhanaHou wa Ta’ala. Il recherche Sa proximité et Son pardon. Il lit une partie du Coran avant que le tumulte de la vie quotidienne ne reprenne son court, et se prépare également un petit déjeuner nutritif. Demandez à vos proches  de se joindre à vous et faîtes-en un événement familial. N’oubliez pas d’ajouter des dattes à votre régime alimentaire.

Se hâter de rompre le jeûne

La sagesse derrière le commandement d’Allah soubhanaHou wa T’a’ala est la meilleure des choses dans notre religion. Sachant que notre niveau d’énergie se réduit comme une peau de chagrin jusqu’au soir, le Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille) hâtait la rupture du jeune et conseillait à ses compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux) d’en faire de même. Et puisque leur préoccupation était  l’Au-delà, ils ne garnissaient pas leur table de nourriture en abondance. Ils avaient une vie simple et vivaient modestement.

Quelque fois, nous nous laissons emporter par les promos types « deux paquets achetés, un offert » et les différentes publicités culinaires sur les chaines du même thème. Notre intérêt devient le repas et non plus l’esprit du jeûne.

L’approche musulmane : dès que vous avez nourri votre estomac avec le nécessaire, accourrez à la mosquée pour la prière du Maghreb. Évitez de manger des aliments à forte odeur qui pourraient donner mauvaise haleine. Une fois que vous avez prié le Maghreb, rentrez chez vous pour prendre un diner léger.

À lire aussi: Les prières spécifiques de chaque nuit du mois de Ramadan

Retraite pendant les dix derniers jours

Les dix derniers jours du mois de Ramadan étaient les plus aimés et les plus importants pour le Prophète (Paix et bénédiction sur lui et sa famille). Il se retirait du monde et se consacrait uniquement à sa relation avec son Seigneur. C’était sa manière à lui d’apaiser son cœur auprès d’Allah soubhanaHou wa Ta’ala.

Durant la dernière décade du mois de Ramadan, les gens flânent dans les centres commerciaux au lieu de les passer à la mosquée. Chacun s’affaire aux achats de Aid, traquant les réductions et les nouvelles tendances.

L’approche musulmane : Se rappeler que le mois de Ramadan est un invité qui ne vient qu’une fois par an. Réduisez donc les occupations mondaines et augmentez vos actes d’adorations et vos invocations. Réfléchissez sur l’Au-delà et hâtez-vous à l’accomplissement des bonnes œuvres qui vous apporteront le succès dans l’Au-delà. Nous devons nous rappelez que nous pourrons faire du shopping, manger et nous reposer tout au long de l’année, alors que le mois de Ramadan n’est là que pour un temps.  Planifiez vos emplettes pour Aïd plus tôt. Oubliez les dernières tendances et fashion style et concentrez-vous sur ce qui compte vraiment : l’Au-delà.

Souvent nous sommes incapables de suivre les pas du Prophète parce que nous sommes pris au joug de nos fausses excuses, que nous créons de toutes pièces.

Nous pensons être débordés. Mais si on regarde de plus près nos occupations, nous réalisons que la majeure partie de notre temps est gaspillée dans des choses futiles. Pour ce mois de Ramadan, travaillons nos objectifs spirituels !

Allah soubhanaHou wa Ta’ala nous dit : « En revanche, les gens pieux seront au milieu de Jardins et parmi des sources, jouissant des bienfaits que leur Seigneur leur aura accordés, car ils pratiquaient auparavant le bien, dormaient peu la nuit, étaient à l’aurore déjà en prière » [Sourate Qui éparpillent (Ad-Dariyat), 51:15-18]

Qu’Allah soubhanaHou wa Ta’ala nous compte parmi ceux mentionnés dans ces versets, Amin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here