PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : La politique de Donald Trump pourrait-elle avoir encouragé des citoyens américains musulmans à s’engager en politique ? En tout cas, indique Al Jazeera, « un nombre sans précédent de musulmans américains sont en lice » pour les primaires, en vue des élections de mi-mandat pour le Congrès, qui auront lieu en novembre. Le président américain aurait encouragé, sans le vouloir, les musulmans à se présenter. « D’abord, il a révélé l’animosité, la discrimination et la haine contre les étrangers et, en particulier, les musulmans. Mais il a également poussé les démocrates à venir nous chercher », résume Osama Siblani, directeur du journal The Arab American News.

À lire aussi: Etats-Unis : Rashida Tlaib, première femme musulmane élue au Congrès

Le succès de Rashida Tlaib, qui sera la première femme musulmane au Congrès, pourrait donner des idées à d’autres : fille d’immigrés palestiniens, cette démocrate a remporté la primaire, elle succèdera à John Conyers puisque les Républicains ne comptent pas présenter de concurrent face à elle. Avec un important vote musulman — en 2000, George W. Bush a été élu avec un important soutien de la communauté musulmane américaine — et un sentiment d’insécurité face aux actes islamophobes, les musulmans veulent prendre en main la politique américaine. Une ONG, Emgage promeut l’engagement politique des musulmans qui sont 53 % à se sentir « moins en sécurité » que ces dernières années.

À lire aussi: Donald Trump accusé de racisme par son ex-conseillère

Le « Muslim Ban » a sans doute été un déclencheur : « Soudain, les gens ont commencé à se présenter aux élections», affirme Rashida Tlaib à NBC News. Les chiffres le prouvent : il sont 29 musulmans à se présenter dans 13 Etats différents, et on a recensé 105 Américains musulmans ayant déposé leurs documents pour se présenter cette année. Un record depuis 2000. Et forcément, c’est vers le Parti démocrate qu’ils se dirigent. « Ils n’ont pas le choix », résume Osama Siblani, qui regrette cependant que le président Obama ait ignoré la communauté musulmane et ait restreint les visas pour les Arabes lors de ses deux mandats. Mais aujourd’hui, c’est contre Donald Trump que veulent combattre ces musulmans américains en se présentant aux prochaines élections.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here