PARTAGER
chiite - chiisme - deuil

SHAFAQNA -La rédaction par Shafaqna français : L’Association Culturelle Imam Al-Khoei de Paris en France a commémoré les soirs de la Fatimiyya sur plusieurs évènements, à une semaine d’intervalle, pour commémorer le martyr et le deuil de Seyyeda Fatima Zahra (as)

Le premier évènement s’est déroulé lors des soirs du 26, 27, 28 et 29 janvier 2018.et a vu l’intervention du Shaikh Murtadha al-Khaliq et Shaikh Mustafa al-Khaliq en arabe et en perse, et du célèbre Récitateur d’Elégies Seyyed Qasim Al Hakim venu spécialement d’Allemagne à l’occasion de ce triste anniversaire.

Le second évènement s’est déroulé lors des soirs du 03 et 04 février 2018 et a vu les interventions de Shaikh Murtadha al-Khaliq et Shaikh Mustafa al-Khaliq (en arabe et en perse, ainsi que des célèbres Récitateurs d’Elégies Mulla Ali Mahdi, venu du Koweït et Seyyed Yousef al-Hilou, venu de Belgique le dernier jour pour cet évènement spécial.

Lire aussi : Fâtimîyya ou la commémoration du martyre de Fâtima az-Zahrâ (s)

Au programme divers sujets ont été traités et les personnes présentes durant ces jours de tristesse ont pu découvrir et revoir plusieurs aspects de la personnalité et la vie de la Seyyeda Fatima Zahra (as) dont le Prophète (sawas) la qualifiait de Mère de son Père et que son odeur lui rappelait celle du Paradis. Durant les conférences que Shaikh Murtadha Al-Khaliq a donné, il a présenté et expliqué la signification des divers surnoms donnés à Seyyeda Fatima Zahraa (as) comme la Véridique, la Martyre, et l’Agréée. Il a mis en lumière l’histoire coranique du Prophète Yousef/Joseph (as) et de la mère du Prophète Isa/Jésus (as) qui est Dame Maryam/Marie (as) pour étayer ses propos.

Il a ainsi démontré qu’elle était digne de ces noms et de ces caractéristiques que seuls certaines personnalités sélectionnées ont pu mériter. Parmi les preuves de sa sincérité de la Seyyeda Fatima Zahra (as) et son attachement à la vérité, c’était sa foi extrême dans le message du Prophète (sawas) comme le définit al-Mazenderani dans sa définition de la sincérité, ce sont ses paroles et actes qui ont prouvé à tout le monde son engagement.

Dans la continuité du discours des nuits de la Fatimiyya, le Sheikh s’est donc posé la question en s’adressant à tout le monde : « Qu’est-ce que Seyyeda Fatima Zahra (as) a fait pour mériter toutes ces souffrances ? »

Voir aussi : Photos ; Commémorer les soirs de la Fatimiya L’Association Culturelle Imam Al-Khoei de Paris

En dehors du fait de l’épreuve divine qu’elle a accepté et – par la grâce de Dieu – a assumé, cela montre que les ennemis du Prophète (sawas) se sont montrés après sa mort et n’ont pas attendu un instant pour se venger et prendre le pouvoir. Pour cela, ils ont commencé par les personnes les plus proches au Prophète (sawas), à savoir sa famille la plus proche et à commencer par sa fille.

Les conférenciers ont rappelé durant leurs discours les diverses tragédies et oppressions subies par le Prophète (sawas), sa Famille (as) et principalement de Seyyeda Fatima Zahra (as) en particulier pour l’occasion. Ils ont cité parmis ceux-là la mise à l’écart de l’Imam Ali (as) le jour du jeudi, le refus de remettre à Seyyeda Fatima Zahra (as) ce qui lui est dû, et le rejet de toutes les preuves apportées, vint par la suite l’attaque de la maison de Seyyeda Fatima Zahra (as).

Cette maison dont le Prophète laissait tout le temps sa porte ouverte en répétant le verset de la purification dans lequel ALLAH le très haut dit « O vous, les Gens de la Maison ! Allah veut seulement éloigner de vous la souillure, et vous purifier totalement. » Et nul besoin de rappeler la parole tant répétée et célèbre du Prophète (sawas) : l’agrément de Fatima est l’agrément d’Allah et son désagrément et le désagrément d’Allah.

Ainsi durant les nuits Fatimiyya il a était mis en évidence que la meilleure femme de l’univers était mécontente, fâchée, triste et révoltée contre certains membres de la communauté de son Prophète (sawas). La preuve de son désagrément se trouve dans sa volonté exprimée à son époux et cousin du Prophète (sawas), l’Imam Ali (as) de cacher sa tombe.

En définitif, Shaikh Murtadha al-Khaliq et Shaikh Mustafa al-Khaliq ont bien mis en évidence que le fait de discuter ces évènements historiques n’est point dans le but de semer la discorde entre les musulmans mais au contraire pour faire valoir et ressortir la vérité car ces histoires se répètent encore de nos jours et nous devons en prendre conscience.

Les Shaikhs ont rappelé que les personnes qui assistent dans la centres culturels et cultuels pour commémorer et faire vivre la cause de la Sainte Famille (as) du Messager (sawas), à savoir les Ahlul Bayt (as), suivant les préceptes du 6e Imam, Imam Jaafar Al-Sadeq (as) sont les vainqueurs le jour du jugement dernier seront récompensés par Dieu et que l’intercession des Ahlul Bayt (as) en leur faveur est acceptée.

N’oublions pas de citer la présence bénie des célèbres Récitateurs d’Elegies Seyyed Qassim al-Hakim (présent entre le 26 et 29 janvier 2018), Mulla Ali Mahdi (présent le 03 et 04 février 2018) et Seyyed Yousef al-Hilou (présent le 04 février 2018) qui par la grâce de Dieu ont fait vibrer les murs du centre et a produit un vent de force et d’amour éternel pour la religion de Dieu, de son Prophète (sawas) et de sa noble Famille (as), principalement pour la noble Seyyeda Fatima Zahra (as).

A la fin de chaque discours, une visite des Infaillibles (as) suivie par des invocations et des supplications pour précipiter la venue de l’Imam de notre ère, Imam Muhammad Al-Mahdi qu’Allah hâte son apparition.

Finalement, toutes les personnes présentes, sont invitées chaque nuit à partager un repas convivial des bénédictions de Seyyeda Fatima Zahra (as).

Le Très Haut dit : Nous appartenons à Dieu et à Lui nous revenons.

Toutes nos condoléances à notre Prophète (sawas), à sa Famille (as), aux partisans de Ahlul Bayt (as), ainsi qu’à tous les musulmans et à toutes les âmes sensibles du monde.

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here