Chercheur de la Sîra du Prophète Muhammad (P): L’affection constitue le fondement et la base de la méthode du Prophète de l’Islam (P)

Interviews

by Pey Bahman Z
Prophète (P), Imam Ali (as)

SHAFAQNA – Le Prophète (P) a fait face à une société plongée dans les ténèbres, la cruauté, l’impétuosité, le manque de tolérance, et la violence et quand Ali (AS) lui a demandé : « Quelle était votre méthode et tradition pour changer les gens de la société Jahili ? » Le Prophète (P) a répondu : « L’affection, constitue le fondement et la base de ma méthode et de ma tradition. »

Dans une interview avec Shafaqna, Monsieur le Dr. Mustafa Delshad Tehrani, auteur et chercheur de Nahj al-Balagha et de la Sîra du Prophète Muhammad (P) et celle de l’Imam Ali (AS), a considéré la vie simple, la modération, l’indépendance, la liberté de l’âme, lordre et la discipline, comme les caractéristiques de la Sîra personnelle du Prophète (P) et a déclaré : « Plusieurs facteurs nous ont éloignés de la Sîra du Prophète (P) ; Après le Prophète (P), la religion a été poussée vers les apparences et ceux qui cherchaient le pouvoir, afin d’y accéder, ont retiré le statut et la dignité des gens de la religion. Certains musulmans ont mal compris ou n’ont pas compris la religion, et en fait, ils n’ont pas prêté attention à la raison pour laquelle la religion a été révélée. Le système d’éducation religieuse, qui adhère aux pactes, exige la justice et la liberté, a été endommagé et d’autres éléments y ont été ajoutés.

Il a souligné : « Aujourd’hui, nous devons identifier l’ensemble des facteurs qui ont amené les musulmans à se distancer de la vérité de la religion et de la Sîra du Prophète (P), et comprendre quels facteurs nous ont séparés de l’esprit et des objectifs de la religion ainsi que de la vraie Sîra du Prophète (P), ou nous ont conduits au point où nous agissons contrairement à ceci, et finalement nous devons les corriger.

Caractéristiques de la société de l’époque du Prophète (P)

Dans une interview avec Shafaqna, Monsieur le Dr. Mustafa Delshad Tehrani a énuméré les caractéristiques de la société de l’époque du Prophète (P) et a déclaré : « Le Prophète (P) a fait face à une société plongée dans  les ténèbres, la cruauté, l’impétuosité, le manque de tolérance, et la violence. Dans le sermon 26 de Nahj al-Balagha, l’Imam Ali (AS) dit en expliquant et en décrivant la vie et les conditions de la société Jahili : « Ô groupe d’Arabes ! Vous viviez ainsi ; Vous aviez la pire des religions, vous viviez dans la pire maison et résidence, vous résidiez dans des demeures dures, vous n’aviez pas de vie humaine, vous étiez compagnons des serpents piqueurs, vous buviez de l’eau pourrie, vous mangiez de la nourriture malsaine, vous entretuiez, vous coupiez les relations et les liens humains, les idoles existaient parmi vous et les péchés et les méfaits étaient constamment attachés à votre être. »

À lire aussi: Un commentateur de Nahj al-Balagha : “La philosophie du Ghadir se résume dans la réalisation des cinq axes principaux de l’Islam, à savoir la liberté, la moralité, l’État de droit, la loi et la justice”

Il a poursuivi : « Le Prophète (P) a été envoyé comme prophète dans de telles circonstances et a rencontré des gens qui étaient très têtus et qui en plus de bonnes habitudes, avaient de très mauvaises habitudes et que leurs mauvaises habitudes étaient si évidentes qu’elles cachaient les bonnes habitudes et toutes sortes de corruption et de dépravation étaient fréquentes chez eux ; Dans ce sombre désert du polythéisme et de l’oppression, la rose pleine de miséricorde a poussé et a tout transformé en sa propre couleur.

Miséricorde et l’affection constituaient les clés maîtresses du succès du Prophète ( P) dans la société Jahili

Ce chercheur a considéré la miséricorde et l’affection comme les clés maîtresses du succès du Prophète (P) dans la société Jahili de cette époque-là et a précisé : « L’un des grands érudits sunnites est un érudit nommé Qâdî ‘Iyâd. Cette personne a rédigé un livre sur le Prophète (P), intitulé «Guérir en définissant les droits de Mustafa. » Là, il raconte une histoire à partir des paroles d’Ali (AS) et dit qu’un jour Ali (AS) est allé voir le Prophète (P) et lui a posé des questions sur sa Sunnah. On peut dire qu’Ali a demandé au Prophète (P): « Comment avez-vous changé cette société ? Quelle était votre manière et votre tradition pour changer les gens ? » Le Prophète (P) a dit en réponse à Ali (AS) : « L’affection constitue le fondement et la base de ma méthode et de ma tradition. » Cela signifie que j’ai réalisé tout cela par l’affection ; Ma voie, ma coutume et ma tradition n’étaient que de l’affection. En d’autres termes, la miséricorde et l’affection constituaient les clés maîtresses de la méthode du Prophète (P), ce qui a provoqué le changement du système Jahili. En fait, le Prophète (P) avait un caractère plein de miséricorde, plein d’affection, très tolérant, très honorable et indulgent, dont l’influence et la puissance étaient supérieures à une centaine d’armées.

Ce chercheur de la Sîra du Prophète (P) et de l’Imam Ali (As) a ajouté :  « Ce que le Saint Coran dit à propos du Prophète (P) : “Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers ” (Al- Anbiya : 107), c’était ainsi en fait ; Le Prophète (P) était la manifestation parfaite de la miséricorde de Dieu sur terre pour les humains et a pu changer la société Jahili et même ses ennemis les plus têtus. »

 

www.shafaqna.com

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.