PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Un musulman américain accuse le gouvernement américain de l’avoir maintenu sans raison valable sur une liste d’interdiction de vol pendant six ans. La Cour d’appel fédérale s’est saisie de l’affaire. La cour d’appel de Portland, dans l’Oregon, avait pourtant jugé que, trois ans après avoir porté plainte, Yonas Fikre ne pouvait plus faire valoir ses droits.

La liste en question a été établie en 2003 à la suite des attentats du 11 septembre 2001. Une liste qui comprend les noms de nombreux musulmans interdits de vol à bord des avions commerciaux à destination et en provenance des Etats-Unis. Si des personnes présentes sur la liste ont, pour certains, tenté d’attaquer les autorités américaines en justice, Yonas Fikre avait, lui, été retiré de la liste.

À lire aussi: Une musulmane américaine humiliée par les agents de sécurité d’un aéroport

Mais rien que le fait d’y être inscrit faisait que Yonas Fikre était, selon la Cour, « stigmatisé en tant que terroriste connu ou présumé, et en tant qu’individu qui représente une menace de commettre ou de mener un acte de terrorisme violent et qui est capable de le faire. »

Revenu du Soudan où il était en voyage d’affaires et où il rendait visite à sa famille en avril 2010, Fikre avait été interrogé par deux agents du FBI sur ses liens avec la mosquée As-Sabre de Portland dans laquelle il priait. Un des agents lui avait alors fait savoir qu’il était inscrit sur la liste d’interdiction de vol. Le FBI lui avait alors proposé de devenir informateur mais l’homme avait refusé.

L’avocat de Yonas Fikre a estimé que des « Américains innocents », non impliqués dans des actes terroristes, figuraient sur la liste et que la justice devait y remédier. « Nous espérons que le tribunal de première instance verra la liste d’interdiction de vol pour ce qu’elle est : une transgression flagrante des droits fondamentaux », a insisté l’avocat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here