PARTAGER

SHAFAQNA – Iqna : Ce programme était organisé avec la collaboration de Papelito Abad Bai Bado, secrétaire de l’Organisation de dialogue interreligieux de Manille et professeur à l’Université catholique « Saint Thomas ».

Des catholiques, des évangélistes et des mormons assistaient à la réunion à la deuxième grande mosquée de Manille, et ont été invités à la cérémonie d’Iftar qui est la cérémonie de rupture du jeûne pour les musulmans.
Une exposition de calligraphie était aussi organisée en marge de la réunion, et des paquets de nourriture ont été offerts aux musulmans.
ضیافت افطار به وقت مانیل/ تبیین روزه از نگاه قرآن
Le programme a commencé avec la récitation du Coran par le professeur Abdul Mon’am Soliman, lecteur coranique international des Philippines, à la salle du Coran de la mosquée bleue, puis le lieutenant-colonel Abra Max Sir, responsable des affaires religieuses des Musulmans à la Police nationale, et présentateur de cette réunion, a loué les vertus du dialogue interconfessionnel et remercié les services culturels iraniens pour leurs efforts dans le domaine du dialogue interreligieux.
Jadjory Arasa, responsable administratif de la mosquée bleue, soulignant le rôle de la religion dans l’établissement de la paix, a salué cette initiative des services culturels iraniens et déclaré que les chrétiens, les musulmans et les Mormons devaient contribuer à l’instauration de la paix.

À lire aussi : Le Ramadan en Malaisie : des rangées de prieurs aux marchés en plein essor

ضیافت افطار به وقت مانیل/ تبیین روزه از نگاه قرآن
Najib Taher, imam de la Mosquée bleue et musulman philippin réputé, a souligné que toutes les religions étaient respectées aux Philippines, et déclaré : « Le Coran dit que le jeûne a été prescrit aux musulmans comme à leurs prédécesseurs (verset 183 de la sourate Baqara). Ce verset montre que le jeûne n’est pas réservé aux musulmans mais concerne toutes les religions ».
Mohammad Jafari Malek, conseiller culturel iranien à Manille, a déclaré que ce programme de dialogue religieux était le programme le plus important en dehors des discussions académiques de ces deux dernières années, et évitait aux jeunes de tomber dans le piège des groupes extrémistes de Daesh.
ضیافت افطار به وقت مانیل/ تبیین روزه از نگاه قرآن
Tandis Taqavi, responsable de la Société des calligraphes de Manille et adjointe de l’Association féminine irano-philippine, a déclaré que le Coran, la Bible et les Evangiles avaient été révélés pour libérer l’humanité, et qu’il était facile de trouver des similitudes entre le judaïsme, le christianisme et l’islam, dans le Coran.
“Les prophètes jeûnaient à certaines occasions, et le jeûne faisait partie du culte juif et de l’Ancien Testament des Chrétiens. Avant de recevoir les Tables de la loi, Moïse (as) a jeûné sur le mont Sinaï, pendant quarante jours. Le jeûne est également inscrit dans le calendrier chrétien et selon l’Evangile de Matthieu, Jésus aurait déclaré que le diable ne sortait pas du corps humain si ce n’était par la prière et le jeûne.  Selon certaines traditions, la première personne qui jeûna dans l’histoire humaine, fut Adam (AS). Marie fit le vœu de ne parler à personne après la naissance de Jésus (AS) sur l’ordre de Dieu, en rentrant à Jérusalem. Le prophète David (as) jeûna un jour pour la guérison de son fils. Yahya fils de Zakaria, et ses descendants Yunos, Ayoub et Salomon respectaient également le jeûne. Les anciens Egyptiens, les bouddhistes et les hindous soulignent également d’éviter les excès de nourriture, afin que l’âme et le corps soient propres. Les zoroastriens ne mangeaient pas de viande les premiers jours du mois et si quelqu’un mourait, ils n’en mangeaient pas pendant trois jours. Comme vous le savez, les catholiques mangent des repas simples tous les vendredis du mois, et évitent de manger de la viande. Compte tenu des enseignements de la Torah, de l’Évangile et du Coran, nous pouvons conclure que le jeûne a toujours existé dans les religions et l’histoire humaine ».

À lire aussi : Enseignement des règles de récitation coranique aux Philippines

ضیافت افطار به وقت مانیل/ تبیین روزه از نگاه قرآن
Danielo Soleta, représentant de l’Église des Mormons aux Philippines, a déclaré qu’il avait un restaurant en Arabie saoudite et connaissait les lois pertinentes du ramadan, et que pendant le Ramadan, il fermait le restaurant toute la journée et l’ouvrait en fin de journée.
« Nous observons aussi le jeûne dans notre religion, mais notre jeûne n’est pas un mois de l’année, mais le premier dimanche de chaque mois où nous jeûnons pendant 24 heures et prions », a-t-il dit.
ضیافت افطار به وقت مانیل/ تبیین روزه از نگاه قرآن
Le représentant du Mouvement des catholiques des Philippines, affilié au Mouvement catholique d’Italie, a également exprimé sa satisfaction d’être parmi les fidèles de différentes religions à la mosquée, et de rencontrer des musulmans, pour la diffusion du message d’unité entre les religions.
Bay Bado, professeur de théologie à l’Université catholique de Saint Thomas affiliée au Vatican, a souligné la nécessité de poursuivre ces rencontres à la Mosquée Bleue, pour diffuser le message d’unité entre les adeptes des différentes religions, et a remercié les services culturels iraniens.
ضیافت افطار به وقت مانیل/ تبیین روزه از نگاه قرآن
À la fin de la réunion, le professeur Abdul Mon’am Soliman, directeur du centre coranique « Muhammad », a lu la prière de la fin de la réunion et a invité les participants au repas d’Iftar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here