PARTAGER

SHAFAQNA – Actualite News : Le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner a déclaré dimanche 9 au cours d’un discours au Congrès des musulmans de France qu’il « n’est pas question pour l’Etat d’écrire les enjeux de l’organisation du culte musulman ».

Le Conseil français du Culte musulman a organisé dimanche à l’Institut du monde arabe à Paris, le “Congrès des musulmans de France”, auquel ont assisté de nombreuses personnalités dont l’ancien ministre, Jack Lang, ou encore le président de la fondation pour l’Islam de France Jean-Pierre Chevènement.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner y a tenu un discours de près de trente minutes.

« Une chose est claire: il ne s’agit pas pour l’Etat d’écrire les enjeux de l’organisation du culte musulman, cela relève entièrement de la responsabilité de ses fidèles », a déclaré Christophe Castaner avant d’être applaudi.

Il a ensuite modéré son propos en ajoutant « je réfute aussi l’idée que l’Etat devrait s’en désintéresser, car les chantiers qui sont devant nous concernent toute la société ».

À lire aussi : Au congrès du CFCM, les fédérations musulmanes s’efforcent à faire valoir leur légitimité auprès de l’Etat

Castaner souhaite « mieux armer intellectuellement nos concitoyens pour lutter contre les idées radicales».

Il est revenu sur les « assises territoriales de l’Islam de France » qui se sont tenues jusqu’au 15 septembre dernier.

Il a présenté certaines pistes qui sont ressorties de ces réunions organisées par les préfectures.

Ainsi, les acteurs consultés ont évoqué la question du financement du culte musulman, la formation des imams et leur statut.

Il a finalement tenu à rassurer les musulmans sur l’islamophobie en leur affirmant que « l’Etat condamne et condamnera toujours les violences » anti-musulmanes émanant de « l’ignorance ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here