PARTAGER
musulmans, Canada, catholique

SHAFAQNA- Oumma : Ces bienfaiteurs inattendus, qui se sont fait une joie de jouer les pères Noël avant l’heure, sont issus de la communauté musulmane locale. Une communauté, parfaitement intégrée dans le paysage urbain des Territoires du Nord-Ouest canadien, et au-delà, dans leurs immenses étendues, qui avait à cœur de témoigner sa reconnaissance envers ses concitoyens non musulmans, envers les autochtones.

Aussi, quand l’une de ses grandes figures, Nazim Awan, fut avisé début août des maigres ressources de la plupart des familles catholiques dont les enfants étaient scolarisés à N’Dilo, et de leurs difficultés à se procurer des fournitures scolaires toujours aussi onéreuses, sa décision fut rapidement prise : le Centre islamique de Yellowknife, dont il est le président, allait pourvoir à leurs besoins.
La solidarité chevillée au corps, Nazim Awan (à gauche en haut sur la photo), en coopération avec l’organisation de bienfaisance Islamic Relief Canada, n’a pas ménagé ses efforts pour battre le rappel des troupes et récolter en un temps record les 7 000 euros qui feraient bien des heureux.

À lire aussi:Hommage rendu à un imam nigérian pour avoir sauvé 262 chrétiens

Grâce à la générosité des fidèles, qui ne se sont pas fait prier pour apporter leur contribution, d’autant plus qu’elle servait la noble cause de l’acquisition du savoir – à ce point prioritaire en islam qu’elle est érigée en devoir religieux – des cartables joliment ornés et leurs indispensables fournitures scolaires ont été distribués avec prodigalité pendant toute une journée. De quoi dissuader à jamais de faire l’école buissonnière !
Ernest Betsina, directeur d’une école catholique à N’Dilo, à gauche sur la photo
« Nous attachons une grande importance à l’éducation. Nous aspirions depuis longtemps à nouer des partenariats éducatifs avec les autochtones », a confié celui qui fait désormais figure de bon Samaritain à Yellowknife, Nazim Awan.
« Nous avions tellement envie de montrer notre gratitude à nos concitoyens non musulmans et à donner en retour. Voir les yeux des enfants briller devant les cartables tout neufs qu’on leur tendait fut un grand moment de bonheur pour tous les fidèles. C’est aussi notre contribution à la coexistence fraternelle et harmonieuse », s’est félicité le président du Centre islamique.
C’est avec une profonde émotion qu’Ernest Betsina, le directeur de l’une des deux écoles catholiques, a accepté la main tendue par la communauté musulmane, en souhaitant qu’elle soit le prélude à un rapprochement pérenne et fructueux. « Plusieurs familles ont hélas de faibles revenus et le prix des fournitures scolaires a encore augmenté cette année. Je n’ai pas de mots assez forts pour exprimer mes remerciements à nos concitoyens musulmans pour leur magnifique geste de solidarité », a déclaré ce dernier, avant de donner une accolade chaleureuse à Nazim Awan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here