PARTAGER
Canada, islamophobie

SHAFAQNA – Iqna : Trish Agrell-Smith a découvert un autocollant anti-islam apposé au dos d’un d’un panneau de signalisation en se rendant au travail.

La résidente de Sherwood Park se rendait à son arrêt d’autobus lorsqu’elle a découvert le message haineux à proximité de l’intersection des rues Fir et Cedar.
Selon elle, il s’agit d’une tentative de propager la haine dans le quartier.
Cet autocollant n’est pas une plateforme pour afficher des idées. Il s’agit d’une tentative subtile, sournoise et anonyme afin que les gens se sentent marginalisés.
Trish Agrell-Smith, de Sherwood Park
Une attaque contre la communauté musulmane
Le texte imprimé sur l’autocollant interpelle les lecteurs en demandant si l’islam est une religion de paix. Il mentionne également un site Internet où les lecteurs peuvent s’informer sur le sujet.
L’adresse web mène vers un blogue amateur contenant plusieurs longs articles à caractère raciste et suprémaciste qui mettent en garde contre le multiculturalisme et la diversité.
Trish Agrell-Smith est retournée sur les lieux avec son mari à son retour du travail pour décoller l’autocollant à l’aide d’un grattoir. Elle a ensuite fait part de son indignation sur les réseaux sociaux.
Je ne veux pas parler pour les autres, mais j’espère vraiment que mon initiative permettra à d’autres personnes d’avoir une plateforme pour s’exprimer, explique-t-elle.
La GRC de Strathcona enquête
La GRC du comté de Strathcona a ouvert une enquête après avoir pris connaissance de l’existence de l’autocollant par le biais des réseaux sociaux, dimanche dernier, a indiqué son porte-parole, le caporal Chris Warren.
Trent Daley, directeur des programmes du Conseil des affaires publiques musulmanes de l’Alberta (AMPACConseil des affaires publiques musulmanes de l’Alberta), a également mentionné que d’autres autocollants faisant la promotion de groupes haineux avaient déjà été répertoriés à Edmonton.
Dans ce cas, l’incident semble cependant cibler la communauté musulmane, a-t-il précisé.
C’est inquiétant de voir qu’on utilise ce type de média, surtout en campagne électorale. C’est généralement durant ces périodes qu’on voit une résurgence d’incidents à caractère haineux, explique Trent Daley, qui qualifie le contenu du site web affiché sur l’autocollant d’incohérent.
Il ajoute que l’AMPACConseil des affaires publiques musulmanes de l’Alberta travaille de concert avec les différentes autorités et suit l’incident de près afin de s’assurer qu’un dialogue est ouvert si un groupe ou un individu est déclaré responsable.
L’AMPACConseil des affaires publiques musulmanes de l’Alberta invite également toute personne apercevant un autocollant semblable à appeler les autorités afin qu’il soit répertorié puis décollé.
Soutien de la communauté
Le conseiller du comté de Strathcona a remercié Trish Agrell-Smith pour son geste. Amarjeet Sohi, le candidat libéral fédéral d’Edmonton-Mill Woods, a quant à lui exprimé son soutien à la communauté de Sherwood Park sur Twitter.
Si vous voyez un de ces autocollants à caractère haineux, contactez les autorités appropriées. Nous devons rester forts, nous soutenir les uns les autres et travailler ensemble pour contrer le racisme et la haine dans toutes ses formes, a écrit Amarjeet Sohi.
L’activiste Jim Gurnett, qui a aussi aperçu un de ces autocollants au coin de Sherwood Drive et de la rue Tamarac, cette semaine, souligne pour sa part l’importance de dénoncer les opinions haineuses.
Si tout le monde se tait, les petites minorités qui entretiennent des opinions racistes et islamophobes vont s’en tirer.
Jim Gurnett, activiste
Je crois qu’il faut dire : “Ça s’est vraiment passé” et s’assurer que les musulmans de notre communauté savent que la majorité d’entre nous est heureuse de leur présence et de leur venir en aide, ajoute-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here