PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Il ne viendra pas à la conférence de l’Unesco sur la lutte contre l’antisémitisme. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu a annoncé officiellement, le mercredie , qu’il ne participerait pas à l’événement organisé par l’organisation internationale. En cause, un froid glacial entre l’Unesco et l’Etat hébreu qui dure depuis plusieurs mois. En mai dernier, une résolution de l’organisation internationale avait rejeté la souveraineté de l’Etat hébreu sur Jérusalem-Est et l’Unesco avait demandé qu’Israël mette fin aux fouilles archéologiques dans cette partie de la ville. Israël et les Etats-Unis avaient alors annoncé leur décision de quitter l’organisation internationale.

Et alors que l’Unesco organise, en présence de nombreux chefs d’Etats et de gouvernements — d’Angela Merkel à Emmanuel Macron —, Netanyahu a décidé de ne pas accepter l’invitation : « Bien que je salue tous les efforts pour lutter contre l’antisémitisme, j’ai décidé de ne pas participer à la conférence en raison du parti pris incessant de l’organisation contre Israël », a-t-il indiqué. Le Premier ministre israélien reproche les 71 résolutions de l’Unesco contre Israël depuis 2009. « C’est juste scandaleux », affirme-t-il.

À lire aussi: Loi de l’Etat-Nation en Israël: l’ONU peut-elle intervenir ?

La lutte contre l’antisémitisme ne semble donc pas être l’une des priorités du Premier ministre israélien qui n’hésite pas à mélanger antisémitisme et antisionisme. « L’antisémitisme était autrefois discriminatoire et diffamait le peuple juif, aujourd’hui, il distingue et diffame l’Etat juif », assure celui qui a soutenu la loi proclamant l’Etat-Nation du peuple juif. Selon lui, l’Unesco doit « renoncer au comportement absurde qui nie la connexion entre le peuple juif et la terre d’Israël, et entre le peuple juif et notre capitale éternelle, Jérusalem. » Netanyahu va même jusqu’à dénoncer « l’antisémitisme de l’Unesco. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here