PARTAGER
Belgrade, art islamique, islam

SHAFAQNA – IQNA: Ces réunions ont eu lieu de façon virtuelle, dans l’ancien Département d’études orientales de la Faculté de linguistique de l’Université de Belgrade, en raison des restrictions sanitaires dues à l’épidémie de Corona.

Seyedeh Bent-al-Huda Hashemi, professeure iranienne invitée à cette occasion, a exposé en serbe, les principales caractéristiques de l’art islamo-iranien et les bases théologiques et mystiques de cette tradition artistique, aux étudiants de l’Université de Belgrade.

Elle a analysé les bases philosophiques et intellectuelles les plus importantes de l’art religieux dans l’Islam comme la présence divine dans tous les domaines de l’existence, la beauté matérielle comme exemple et miroir de la beauté des noms et des attributs divins.

À lire aussi: Effet de l’art islamique dans le monde chrétien

Elle a également donné une analyse complète des caractéristiques historiques de différentes périodes, écoles et symboles de l’art islamique au cours de cette session organisée par le chef du Département d’études orientales de la Faculté de linguistique de Belgrade, le professeur Emma Mitrovic.

Bint al-Huda Hashemi vit à Belgrade avec sa famille depuis 10 ans, et est diplômée du Centre d’enseignement supérieur Masoumiyah, affilié au centre islamique de Qom. Elle rédige actuellement une thèse de doctorat sur la philosophie de l’art dans la littérature mystique persane avec un accent particulier sur les poèmes de Hafez et Rumi. Elle a obtenu son master à l’Université de Belgrade, et est professeure d’art islamique, à l’Université virtuelle Al-Mustafa.

La Chaire d’études orientales de l’Université de Belgrade existe depuis près de 19 ans et est la plus ancienne chaire d’études orientales de la région des Balkans au sud-est de l’Europe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here